Comprendre la lumière réfléchie et incidente pour faire de la belle photo

Je suis...La lumière.  Elle est aussi importante que votre sujet.  Parfois, elle est même sujet.  Vous pouvez avoir le sujet le plus extraordinaire qui soit, baignez-le dans une lumière trop intense, blafarde ou insuffisante et vous pourriez être déçu.  Comprendre la lumière, c’est essentiel pour la photo.  Comprendre sa nature, son intensité et sa diffusion. Au fait, notre appareil photo réagit-il à la lumière réfléchie ou incidente?  Quelle est la différence entre ces deux notions?

Je suis...

Bonne semaine à vous tous et merci d’être encore une fois à notre rendez-vous hebdomadaire.

Comme je l’indiquais d’entrée de jeu, la lumière est un élément fondamental pour réussir nos photos.  Il faut obtenir le juste équilibre quant à la quantité de lumière nécessaire pour bien mettre en valeur notre sujet.  Bien entendu, il y a des moments où la lumière a une qualité telle qu’elle peut rehausser notre sujet.  On peut penser à l’heure dorée par exemple.  La nature de la lumière importe également.  S’agit-il d’un éclairage naturel (soleil) avec ou sans nuages?  Un éclairage artificiel (néon, ampoule, flash)?  Le rendu de notre sujet est donc différent selon la nature de la lumière.  Dans le domaine du portrait, il faut parfois même localiser l’endroit où notre modèle serait le mieux mis en valeur par cette lumière.

Quelque soit la nature de la lumière, sa qualité et sa quantité, il faut voir comment celle-ci agit sur notre sujet.  Pour mesurer alors la durée d’exposition qui nécessaire pour bien capter notre sujet, il faut savoir si on veut mesurer la lumière réfléchie sur notre sujet ou encore la lumière incidente.  J’aborde ces deux notions dans le vidéo tout en vous proposant deux outils autres qu’un posemètre pour faire la mesure soit de la lumière réfléchie ou encore de la lumière incidente.  Dans la démonstration que je fais, les deux outils me donnent une lecture différente de l’exposition requise.  Il faut comprendre que le vidéo a été tourné pendant une période avec de fréquents changements de lumière – c’est d’ailleurs assez perceptible dans le vidéo.  Voilà pourquoi il n’est pas étonnant d’avoir eu des résultats différents même à quelques minutes d’intervalle.

Pour compléter votre compréhension, je vous invite à lire ou relire mon article sur les types de mesure d’exposition puisque dans le vidéo, j’évoque la mesure «évaluative».

Bon visionnement et merci pour vos commentaires et votre présence.  Essentiels.

About these ads
Ce contenu a été publié dans Conseils et découvertes sur l'équipement, Trucs et astuces en vidéo, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Comprendre la lumière réfléchie et incidente pour faire de la belle photo

  1. Thomas B dit :

    Merci Louis, pour tous ces conseils très pratiques et très précieux.

  2. katseinko dit :

    Un article…lumineux !

  3. Claire dit :

    Je prolonge la question précédente : quel intérêt de mesurer la lumière incidente, alors que c’est le sujet qui importe et sa façon de réagir à la lumière, donc la lumière réfléchie ?
    Merci pour ce blog où la technique n’est pas une fin en soi mais un moyen au service de la créativité et de l’expression photographique.

    • Merci pour la question Claire. Dans certaines situations, la photo paysage par exemple, les éléments qui réfléchissent la lumière ne sont pas à proximité. On fera alors une lecture de la lumière incidente. Ou encore, si on tourne un vidéo, plusieurs sujets – des personnages par exemple – peuvent entrer et sortir de notre cadre. Dans lequel cas, on veut faire une exposition correcte pour la lumière ambiante (incidente) et non réfléchie sur des sujets. Merci pour votre commentaire. Très gentil et apprécié. :-)

  4. Dominique-André dit :

    Hello,

    Très belle vidéo intéressante mais je n’ai pas compris l’utilisation de la lumière incidente et la lumière réfléchie. Autrement dit, pour quels types de photos on utilise chaque type de lumière ?
    Merci pour votre réponse et bonne semaine à vous :-)

    • Merci pour votre question Dominique-André. Ça permet de préciser la pensée. Dans chacune des situations photo, les deux lumières cohabitent. La principale différence réside plutôt dans le choix de l’outil qu’on utilise pour mesurer l’exposition. Certains outils, dont notre appareil photo par exemple, font un calcul en fonction de la lumière réfléchie. D’autres, comme le posemètre ou encore mon accessoire de Nutella, font un calcul en fonction de la lumière incidente. Le but de l’exercice est de comprendre les deux types de mesure et ce que nos outils nous permettent de référencer.

      Envoyé avec ma dactylo Smith-Corona

      Mes espaces photo WordPress (blogue formation): http://louislavoiephoto.wordpress.com Flickr: http://www.flickr.com/photos/llavoie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s