Mettre un flash dans votre sac photo

Ajouter un flash à notre sac photo, c’est se permettre tout un registre de nouvelles possibilités.  Le flash, ce n’est pas juste pour le portrait.  Les spécialistes de la macro vous le diront tout comme les photographes sportifs et les photographes mariage.  Voilà un outil puissant et créatif pourvu qu’on en connaisse les caractéristiques, les possibilités et que, mieux encore, on exploite ce dernier alors qu’il ne réside pas sur notre boîtier.  La différence pour vous?  Avoir un accessoire plus intelligent, plus performant et polyvalent que votre modeste et rudimentaire flash intégré sur votre appareil. Avoir un accessoire qui permet de projeter de la lumière en direction de votre sujet de façon contrôlée, comme vous le souhaitez, voilà qui est intéressant, non?

Bon début de semaine à vous tous et merci d’être présent à notre rendez-vous hebdomadaire.

Alors que je me met à écrire cet article sur le flash, je constate que ma relation avec celui-ci a été tantôt passionnée, tantôt froide.  À première vue, comme plusieurs sans doute, je constate que le flash s’impose dans mon esprit au moment où j’ai un mandat ou une opportunité pour de la photo portait.  C’est une erreur de ma part.  Oui la photo portrait appelle une gestion de la lumière mais cette lumière ne doit pas venir obligatoirement d’une source de lumière artificielle.  Bien au contraire; ne dit-on pas dans le domaine du portrait de privilégier la lumière naturelle avant tout.  Puis, si celle-ci n’est pas suffisante, on ajoute le réflecteur.  Et si seulement les deux ne suffisent pas, on réfléchit alors en terme de flash.

Toujours est-il que depuis quelques années, un flash est toujours présent dans mon sac photo.  Oui il s’avère utile pour faire des portraits dans des situations plus ingrates en matière de lumière naturelle.  Ou encore, il est un outil intéressant pour faire de la photo plus accentuée.  Dans ce cas-ci, je souhaitais faire une photo de Kathleen tout en profitant d’un ciel très dense à la brunante.  Pour conserver le détail dans le ciel, j’ai choisi de faire une mesure d’exposition sur ce dernier.   Pour obtenir ce résultat, je devais viser une vitesse de 1/400 sec. à ISO 100.  Habituellement, notre boîtier a une vitesse maximale de 1/200 ou 1/250 sec. pour une photo avec flash.  On parvient toutefois à briser cette barrière en mettant notre flash en mode «haute vitesse (high sync)».  Ce faisant, je suis donc parvenu à conserver les détails dans le ciel.  Par contre, à une vitesse de 1/400 sec., sans l’ajout d’une lumière additionnelle, il est certain que Kathleen sera sous-exposée, telle une ombre chinoise.  Avec mon flash en mode E-TTL («exposure through the lense» ce qui veut dire que le flash calcule l’intensité de la lumière requise en fonction de l’exposition calculée par le boîtier) et l’ajout d’une gélatine orangée sur mon flash, voilà le résultat pour une photo au tombée du jour.

Dans des situations ingrates, le flash joue son rôle et parvient à nous donner la lumière nécessaire.  Sous un viaduc par une journée nuageuse, inutile de chercher une belle lumière naturelle.  Un réflecteur n’aurait été d’aucun secours.  La situation était différente toutefois de la photo précédente.  Je n’avais pas besoin d’aller chercher une vitesse rapide pour conserver le détail en arrière-plan.  Au contraire, j’y allais d’une logique contraire à la photo précédente.  Dans ce cas-ci, j’ai pratiqué l’approche «drag the shutter», c’est-à-dire privilégier une vitesse plus lente.  Pourquoi? Afin de favoriser davantage l’arrivée d’une lumière naturelle que d’une lumière artificielle. Autrement dit, on souhaite laisser la lumière ambiante prendre davantage de place dans la photo que la lumière artificielle du flash. Avec une vitesse de 1/160sec., ouverture F7.1, ISO 400, je m’assurais aussi d’avoir une vitesse suffisamment rapide pour éviter le flou de bougé.  Une lumière plus rapide aurait amené un arrière-plan plus sombre et dramatique tout en illuminant plus sévèrement Tania.

Vous pouvez faire en sorte que la lumière bondisse sur le plafond ou une surface avant d’atteindre votre sujet plutôt que de viser avec votre flash directement dans sa direction.  Pour ce faire, pivotez alors la tête de flash et diriger celle-ci vers un endroit où elle pourra réfléchir vers votre sujet.  Voilà qui offre plusieurs avantages.  Pour un, fini les yeux rouges. Youpie! De plus, vous pourrez commencer à jouer avec la lumière tel un faisceau.  Voilà qui va vous aider à comprendre la lumière et à éventuellement sculpter avec celle-ci. Dans ce cas-ci, Kathleen était sous un plafond métallique de couleur blanche.  Plutôt que de viser directement Kathleen avec mon flash, j’ai plutôt diriger le faisceau de celui-ci en angle vers le haut afin que la trajectoire de lumière tombe du haut sur le modèle.  Il en résulte en lumière plus diffuse, moins intense et plus enveloppante sur le modèle.  Par contre, une vitesse de 1/400 sec., ouverture F 1.4, ISO 100 donne cet arrière-plan noir.  L’ambiance est plus dramatique, plus sculpturale.

Valseuse 1Avec l’ajout d’un flash, ce n’est pas un univers menaçant technologique qui vous attend, c’est un monde de créativité surtout si vous commencez à travailler avec votre flash «off camera».  Un flash sur votre boîtier, c’est intéressant mais lorsqu’il est libéré de votre boîtier, c’est mieux!  Pourquoi ne pas envisager l’achat d’un câble de jonction TTL afin que vous puissiez déplacer votre flash avec votre bras pour «sculpter» votre sujet?  Ou mieux encore, mettre votre flash sur un trépied.  Un câble coûte peu et vous offre une grande liberté.  Pour réussir une photo de fumée comme celle-ci, il ne faut pas illuminer la fumée par devant mais plutôt de côté.  Privilégiez une vitesse assez rapide pour ne pas trop perdre de fins détails.  Évidemment, vous pourrez installer un arrière-plan noir pour que votre fumée se détache nettement.  Très intéressant de voir les volutes de fumée sur fond noir.  Avez un logiciel avancée, vous pourrez éventuellement modifier la couleur de votre arrière-plan.

Pas besoin de vous tourner vers les flashs dernier cri, «plus plus plus performant» que la génération précédente. Encore une fois, l’usagé regorge de propositions.  Y’a également de manufacturiers qui proposent des modèles aussi performants que les marques habituelles mais à des coûts plus abordables.  Je pense à des marques comme Metz, Bolt,  Nissin, Sigma, Phottix.  Au sujet du Phottix Mitros, «Monsieur Strobist» (David Hobby) n’hésite pas à le qualifier comme une grande menace pour les flashs les plus relevés des grands manufacturiers. C’est tout dire.  J’ajouterais aussi le manufacturier YongNuo parmi ceux vous offrant des flashs à un rapport qualité/prix très bas.   Ayant fait l’acquisition d’un flash Canon 600EX RT récemment, j’attends fébrilement la sortie des produits YongNuo qui privilégieront – comme le 600ex RT – le mode de communication radio entre les flashs plutôt que le mode optique.  Avec l’arrivée d’autres flashs en mode radio, fini l’ère des Pocket Wizards et autres transmetteurs (à moins que de rechercher des distances radio élevées).  Comptez 50$ à 500$ pour un flash selon vos ambitions, la puissance recherchée, la vocation de votre flash.

Cheerleaders - TriadesUn petit coup de flash est souvent tout ce qui est nécessaire pour réussir votre photo.  Dans le cas de ces cheerleaders par exemple à la tombée du jour, je ne voulais pas que la lumière artificielle prédomine.  Je souhaitais tout simplement qu’un petit ajout de lumière pour faire ressortir quelques détails.  La vitesse devait quand même être assez élevée pour figer l’action et conserver certains détails dans le ciel.  On constate l’impact de la lumière du flash particulièrement sur les chandails et les cheveux.  La lumière du flash aura également eu le mérite de «déboucher» les ombres dans les visages des filles au sommet des deux pyramides. Je ne m’en souviens mais il est fort possible dans ce cas-ci que je travaille en mode manuel avec mon flash, déterminant moi-même l’intensité du coup de flash.  Souvent, un petit coup de flash à 1/16 ou 1/32 est souvent tout ce qu’on a besoin pour illuminer subtilement notre photo.  ISO 400, 1/400 seconde, 17mm.

Droits d'auteurUn petit coup de flash est également nécessaire dans le domaine de la photo paysage.  Dans ce cas-ci, un petit ajout de lumière a permis de dévoiler les détails de cet arbuste au premier plan.  Encore une fois, puisque je privilégiais une vitesse plutôt rapide afin de conserver beaucoup de détails dans ce beau ciel de tempête, il me fallait ajouter de la lumière sans quoi l’arbuste n’aurait été qu’une masse sombre.  ISO 100, 1/500 seconde, F5.6., 18mm.  On se souviendra qu’en mode grand angle, votre flash aura le réflexe de diffuser très largement sa lumière, ce qui convenait très bien dans le cas présent.  La lumière aura été relativement diffuse sur l’arbuste plutôt que directe et drue.  Je pense que dans ce cas-ci, j’ai travaillé en mode manuel avec flash afin de rechercher une petite intensité.

N’hésitez pas à mettre un flash dans votre sac photo.  Nul besoin d’être le dernier cri, le plus puissant, le plus évolué. Nul besoin d’avoir un flash de la même famille que votre équipement.  D’excellents flashs sont produits par des tiers, sont compatibles avec votre équipement et sont vendus à des prix fort abordables.

Comme à l’habitude, n’hésitez pas à commenter.  Vos mots et vos témoignages sont importants.  Merci encore une fois pour votre présence hebdomadaire.  Pour les intéressés, vous pouvez vous abonner à ce blogue afin d’être avisé des nouvelles publications.  Vous trouverez le bouton pour vous inscrire dans le menu de droite.  Bonne semaine à vous tous.

Les nouveautés & aubaines

Des rabais fort intéressants tout comme des nouveautés. En commandant via nos hyperliens, vous soutenez ce blogue. Merci de votre appui.



About these ads
Cette entrée, publiée dans Conseils et découvertes sur l'équipement, est taguée , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

6 réponses à Mettre un flash dans votre sac photo

  1. JoAnne Delaney dit :

    Merci pour l’info Dominique-André :-)
    JoAnne Delaney

  2. Dominique-André dit :

    Cher ami, étant en forme ce matin, j’aurais une autre suggestion d’article pour vous … et oui, je ne vais vous laisser chômer … Voici donc ma suggestion et excusez moi par avance si je suis un peu long. Je suis personnellement pro reflex 100% et j’économise euro après euro pour pouvoir enfin acquérir un Nikon D800 et ses millions de px… Cela étant, je constate autour de moi et sur le Net depuis pas mal de temps le nombre croissant de photos réalisées avec les smartphones dont le plus célébre et le plus cher est l’Iphone de Apple 5S avec ses 8 millions de pixels. Il dispose en outre d’un flash assez performant paraît-il par rapport aux autres smartphones. Il y a actuellement une course aux pixels dans les autres marques sauf HTC avec le One et l’Iphone qui o t délibérément choisi de se cantonner aux 8 Mpx… En tant que professionnel que vous êtes, que pensez-vous de ces évolutions ? Que pensez-vous des résultats actuels de ces mini APN ?
    je me demande même si ces smartphones ne vont pas carrément remplacer à terme les petits boîtiers numériques ? Je ne crois pas qu’ils remplaceront les reflex pures et dures mais les autres … Qu’en pensez-vous ? … Enfin, dernière question, je ne rencontre personne capable de me renseigner sur la taille maximale d’impression sur papier que l’on peut atteindre avec ces Iphones et autres smartphones ??? … Parce que bon, le but quand même un jour, c’est d’imprimer … Enfin, il me semble … ;-) … Voilà, ce sera tout pour cette semaine hein Monsieur Louis ^^

    • JoAnne Delaney dit :

      Le Samsung Galaxy Note 3 possède 13 mégapixels pour son appareil-photo. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’en ai fait l’acquisition :-) Je serais intéressée moi aussi à connaître votre avis M. Lavoie sur les Smartphones.
      Merci pour tous vos bons conseils!
      JoAnne Delaney

    • Dominique-André dit :

      @JoAnne Delaney : Hello Joanne, actuellement, le Nokia Lumia 1020 atteint et dépasse les 40mpx (41 de mémoire) et sort de magnifiques photos paraît-il !!! … Il paraît même que des journalistes de guerre (en Syrie par ex) utilisent des smartphones pour faire leurs reportages !!!

      D’où effectivement je pense l’importance de ma question et proposition d’enquête pour un article à Monsieur Louis qui lui est un vrai pro de la photo :-)

      Cela étant pour ce que je sais et ce n’est vraiment pas grand chose, les zoom numériques ne sont pas de bonnes qualités en général d’une part selon des vendeurs "honnêtes" et amateurs de photographie par ailleurs, selon leurs dires, ils ne remplaceront jamais les bonnes lentilles (pour le moment mais pour le futur, quid ?) … Idem pour les objectifs montés sur les smartphones mais attention, ils s’améliorent … Le souci actuel n’est pas tant la diffusion sur internet des photos prises avec un smartphone, la qualité y est avec un bon smartphone mais c’est surtout lorsque l’on veut sortir ces photos sur papier ??? Chez Apple (Iphone 5S), le vendeur m’a indiqué que l’on pouvait sortir des 20×30 (A4) papier à condition que toutes les conditions de luminosités soient remplies… En basse lumière, il faudra réduire pour l’Apple Iphone 5S mais qu’en serait-il avec le Nokia Lumia à 41Mpx par exemple ??? …

      belle journée ou soirée, c’est selon … :-)

  3. Dominique-André dit :

    Hello Monsieur Louis :-)

    Fort occupé ces dernières semaines, je n’ai pas eu le temps de vous suivre comme à l’habitude …c’est donc avec plaisir que je vous retrouve ! … Merci pour cet article sur l’éclairage au flash. Si l’on accroche au flash, on va vite se diriger vers le strobism et je trouve ce système d’éclairage créatif absolument génial. … Un article spécifique sur le strobism à venir dans vos cartons ? Je suis preneur ! :-)

    Belle semaine printanière :-)

    • Très content de vous lire Dominique-André. Vos mots nous manquaient. Content que l’article vous a plu. En plus, vous avez encore une fois raison. La pratique «strobist» est fort intéressante et retient beaucoup l’intérêt depuis quelques années. J’aime bien quand vous me mettez au défi Dominique-André. J’en prends bonne note. :-) Bonne semaine à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s