Vive le cadrage «rentre-dedans»

Explosion!«Allez, rentre d’dans! Rentre d’dans!» S’il y a un élément qu’on m’entend souvent dire lors de sorties sur le terrain avec des personnes qui recherchent des conseils, c’est bien cela. «Rentre d’dans! Rentre dans ton sujet». Suis-je en train de commander un jeu sportif? Est-ce que je me prends pour un entraîneur de football (américain) ou de rugby?

Explosion!

Photo (cliquable): Louis Lavoie

Les festivités pour le 1er anniversaire du blogue ont été de courte (très courte) durée.  Sitôt écrit, sitôt oublié.  De retour au boulot, de retour à la photo.

«Allez, rentre d’dans!  Rentre d’dans!»  S’il y a un élément qu’on m’entend souvent dire lors de sorties sur le terrain avec des personnes qui recherchent des conseils, c’est bien cela.  «Rentre d’dans! Rentre dans ton sujet».

Suis-je en train de commander un jeu sportif?  Est-ce que je me prends pour un entraîneur de football (américain) ou de rugby?

«Allez, rapproche-toi de ton sujet.  Rentre dedans.  Vas le chercher.»  Lorsqu’on fait nos premiers pas dans le domaine de la photographie, on a une certaine gêne.  On photographie à distance.  On utilise notre zoom à outrance.  On ne veut pas déranger, ni se faire voir et ce même si notre sujet est une nature morte, un objet, une fleur, etc.

Résultat?  Nos photos exprimeront une distance, une certaine retenue, un sujet trop loin pour retenir vraiment l’attention ou encore une certaine absence d’émotions.  Si on ne fait pas un avec notre sujet au moment de la prise de vue, ceux et celles qui verront nos photos ne le feront pas davantage.

Comment y parvenir?  Un simple exercice peut vous aider, exercice qui est basé sur un vieux dicton dans le domaine de la photographie.  Lorsque vous pensez avoir cadré correctement votre composition, faites trois pas additionnels en direction de votre sujet puis déclenchez!  Vraiment!  J’en ai fait l’expérience lors de mes sorties sur le terrain.  Une des personnes que j’accompagnais venait de prendre une photo.  Je l’encourageai à répéter l’exercice en s’avançant de quelques pieds.  Plus souvent qu’autrement, le résultat fut plus vivant, plus engageant pour le photographe et le lecteur de la photo.  Plus souvent qu’autrement, l’exercice a été une belle révélation pour le photographe.

3 Penny acre

Photo (cliquable): Louis Lavoie

Un 2e exercice possible pour les photographes avec boîtier est le recours à une lentille fixe.  L’utilisation d’une lentille fixe nous oblige à nous déplacer plutôt qu’à privilégier le zoom.  Nous devenons plus actif, nos pieds sont moins prisonniers au sol.  Si on pratique un cadrage «rendre-dedans», on doit absolument se déplacer et s’investir dans le sujet.  Une bonne façon pour mettre fin à notre gêne et retenue.

Même dans le domaine du portrait, le cadrage «rentre-dedans» peut aussi être utilisé.  Cadrer trop large vous distancera de votre sujet.  On perdra une certaine proximité et intimité avec le sujet.  Dans l’exemple ci-contre, difficile d’échapper au regard du modèle avec l’utilisation du cadrage «rentre-dedans».

Paradoxalement, notre viseur peut jouer de mauvais tours pour le cadrage «rentre-dedans.  Il faut savoir que le viseur pour certaines catégories d’appareils nous présente approximativement 95% du cadrage réel de notre appareil.  Voilà qui nous joue des tours assez souvent.  L’objet insolite que vous aurez pris soin d’éliminer dans le cadrage de votre viseur va revenir vous hanter après coup à cause du 5% de superficie manquante dans votre viseur.  Zut!   Il faut tenir en ligne le % de superficie additionnelle qui s’ajoutera dans notre photo – quitte à cadrer de façon plus serrée au moment de la prise de vue.

Le problème est moins fréquent chez les appareils compact.  L’écran arrière d’appareil compact nous donne habituellement 100% du résultat final de même que les viseurs des boîtiers de haut niveau.  N’hésitez pas à consulter les données techniques pour votre appareil afin de voir quelle est la couverture réelle de votre viseur.

Bien entendu, on peut toujours refaire le cadrage de notre photo lors de notre traitement en chambre noire numérique.  La chose est possible et il ne faut pas hésiter à le faire si l’on croit que notre photo pourra en bénéficier.  Toutefois, il peut être encore plus intéressant de le faire lors de la prise de vue pour bénéficier des émotions et de la sensibilité accrue qu’on peut ressentir à se rapprocher de notre sujet.  Plus facile à vivre sur le terrain que devant notre écran d’ordinateur un peu plus tard.

Lors de votre prochaine sortie photo, n’hésitez plus.  «Rentrez d’dans.»  Rentrez dans votre sujet.  Cadrez serré.  Prenez une photo, faites trois pas puis prenez-en une autre.  Vous pourrez toujours choisir entre les deux par la suite.

Avez-vous un exemple d’une photo «rentre-dedans» qui vous plaît particulièrement?  N’hésitez pas à la partager par le biais d’un commentaire.  Voilà qui aidera les lecteurs du blogue à visualiser divers exemples de ce type de cadrage.  Merci pour le partage. 

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vive le cadrage «rentre-dedans»

  1. Encore un excellent article, Louis. Merci pour le conseil des 3 pas.
    Pour ce qui me concerne, j’ai déjà tendance à cadrer serré. Si je fais 3 pas, je risque fort de dépasser le sujet ;^) ou d’être en deça de la distance minimale de mise au point (pas d’objectif macro, pas encore). Parfois même aurais-je tendance à cadrer trop serré. Alors vais-je m’appliquer à respecter au mieux ton conseil mais en le doublant : photo comme je la pense à l’origine, 3 pas en avant si c’est possible (ou en tout cas le plus proche possible) et 3 pas en arrière. Une sorte de bracketing de cadrage ;^)

    Excellente journée…

    • Vraiment cool comme commentaire Vincent. Merci pour le partage. Vrai qu’après une certaine expérience photographique, les trois pas sont moins nécessaires et qu’on cadre plus serré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s