L’intelligence artificielle et le traitement photo: menace? avancée?

On va dans quelle direction?  La bonne?  C’est mal parti?  Une direction dont on n’a pas vraiment le choix?  L’intelligence artificielle s’implante de plus en plus dans nos sociétés, qu’on le veule ou non, qu’il s’agisse du domaine de la finance, du commerce, de  produits de consommation, de la domotique ou encore des moyens des transports (voiture, avion, etc.).   Et voilà que l’intelligence artificielle s’affirme de plus en plus dans le domaine des arts et, dans le cas qui nous occupe, de la photo notamment avec les outils de traitement numérique.  Aujourd’hui, on va échanger ensemble sur l’intelligence artificielle et le traitement photo.  Ça vous intéresse?

Merci d’être à notre rendez-vous, rendez-vous qui se tient de plus en plus via l’univers YouTube.  J’espère que cette orientation vous plaît.  N’hésitez pas à m’en faire part de vos observations et suggestions dans les commentaires.  Qui plus est, un rythme et un cycle se dégagent de plus en plus de mes publications.  Celles du weekend sont consacrées à des conseils pratiques dans le domaine de la photo.  Celles du milieu de semaine vont porter sur le traitement numérique, voire sur un billet d’humeur comme celui d’aujourd’hui.  Et j’aimerais bien poursuivre mes cartes postales du vendredi qui n’auront pas toujours Anticosti comme destination.  Parfois, ce seront des cartes postales d’un voyage intérieur.  On verra bien mais j’aimerais bien avec celles-ci vous amenez…ailleurs 🙂

Aujourd’hui, je vous invite à une discussion que je lance avec ma vidéo/billet d’humeur sur l’intelligence artificielle et le traitement numérique de nos photos.  L’inspiration pour une telle discussion m’est venue suite à un webinaire en compagnie des gens de Skylum quant aux avancées actuelles et à venir en intelligence artificielle au sein des logiciels Luminar 2018, Aurora HDR et de même que Photolemur.  D’ailleurs, ce dernier logiciel automatise tout le traitement numérique de votre photo via l’intelligence artificielle. Au sortir du visionnement de la vidéo, j’aimerais bien connaître votre opinion, votre vision de la chose.  Bon visionnement.

Si vous souhaitez découvrir les logiciels Luminar 2018 et Aurora 2019, voici les liens à nouveau.  Vous pouvez aussi profiter de mon code promo LAVOIE afin de bénéficier d’une réduction sur le coût d’achat de votre licence.

N’hésitez pas à commenter. Merci de les faire connaître et de commenter.  Vos mots sont importants et votre présence essentielle.  

Réduction permanente de 10$ pour les logiciels Luminar 2019 et Aurora HDR 2019 avec le code LAVOIE

 

Publicités
Cet article, publié dans Billet d'humeur, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’intelligence artificielle et le traitement photo: menace? avancée?

  1. Jean dit :

    Amateur photo, tout jeune, je passais des soirées dans la chambre noire, plus tard c’ést des soirées devant mon ordinateur à utiliser les outils numériques que nous connaissons et dans le futur ce sera des outils de plus en plus sophistiqués. Le monde avance, il faut le suivre, la créativité reste humaine.

  2. Ok, c’est un sujet intéressant ! Personnellement, je ne suis pas contre: cela reste un outil créatif de retouche, comme tous les autres à cette différence près: il serait super performant ! Après, je trouve que le photographe utilisant ce type d’outil devrait signaler son utilisation lorsqu’il présente son image. Mais au final, c’est beaucoup de temps gagné et si l’outil est bien utilisé, une photo meilleure sans doute.
    Tout de même, dans quelle situation cette « intelligence » peut-elle se tromper ? Tu parles beaucoup de la « sélection » dans l’image… Mais que vaut la retouche: est-elle visible ? Je doute fort qu’un ciel surexposé ou sous exposé puisse être efficacement rattrapé, non ? Surtout avec un jpeg…
    Guillaume

    • L’intelligence artificielle dans un filtre ou une fonction n’est qu’une très modeste utilisation de l’IA. Lorsque je vois comment l’IA est mise à contribution dans la migration du catalogue Lightroom vers ON1 Photo RAW (voir mon article), je suis assez renversé. C’est de dire toute la capacité d’analyse et de réalisation. Pour le traitement en lot dorénavant, traiterons nous une photo et laisser un module IA procéder par la suite plutôt que d’appliquer les mêmes réglages aux photos du lot? Les possibilités sont énormes et personnellement je commence à deviner à peine celles-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.