«Cent fois sur le métier…»

Aux auroresRevenir sur ses pas.  Reprendre.  Essayer de nouveau.  Persévérer.  Voir de nouvelles opportunités même dans des lieux déjà fréquentés.  Voir et revoir.  Revisiter.

Vous avez souvent de bonnes opportunités photo à quelques pas de votre domicile.  À un jet de pierre.  Ou quelques minutes en voiture.  Il faut alors profiter de celles-ci.  Une fois, deux fois, trois fois même.  Encore et encore  Sous différentes conditions.  Sous différentes lumières.  Dans la tempête, dans l’accalmie, sous un ciel radieux.  Pourquoi?  Pour comprendre.  Pour mieux voir.  Pour obtenir des résultats très différents.  Pour capter des émotions autres.  Plus que jamais le dicton «cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage» est légitime.  Démonstration.

D’abord…le rêve

Le vieux sage...Bon début de semaine à vous tous.  Mine de rien, le printemps commence à se pointer le bout du nez.  En prime, certains ont déjà l’esprit aux vacances d’été et font des projets dans ce sens.  À ce chapitre, j’ai eu le plaisir de croiser le copain René Bourque au cours du weekend.  René, c’est monsieur Anticosti.  Il connaît l’île comme pas un, agissant tantôt comme guide pour les chasseurs et pêcheurs, tantôt comme conseiller pour la SEPAQ pour cette destination.  Autre corde importante à son arc, René est un formidable photographe et ses photos réalisées de ce «paradis terrestre» qu’est Anticosti sont remarquables.  C’est avec plaisir que je porte à votre attention le voyage photo que René vous propose pour le mois de juillet.  Faire de la photo sur l’île et dans ce décor unique est une expérience inoubliable.  Au fait, les voyages photo sont de plus en plus populaires.  L’avez-vous déjà envisagé?  Quelle destination vous plairait?  Et si un jour je vous proposais le Utah ou encore le Ladakh comme destinations photos, ça vous intéresserait? N’hésitez pas à répondre à ces questions dans les commentaires.

Au boulot!

Aux auroresDepuis quelques mois, j’ai la chance d’emprunter un rang à de nombreuses reprises à chaque semaine.  Pour nos lecteurs européens, précisons qu’un rang est une route à l’intérieur de champs agricoles.  J’aime beaucoup le paysage que j’ai la chance d’observer en roulant sur ce rang.  J’aime d’autant plus qu’au cours de l’hiver, l’absence de culture fait en sorte qu’on remarque davantage quelques arbres isolés au milieu des champs.  Ces arbres isolés sont habituellement des sujets photo classiques que je n’avais pas eu souvent la chance de photographier par le passé.  J’ai donc capté une première fois l’un de ces arbres qui avait davantage retenu mon attention.  Puisque j’étais satisfait mais non comblé par ma photo, j’y suis retourné aux aurores quelques jours après.

Seul au mondeVoilà qu’à un autre moment donné, alors qu’une tempête s’annonçait, j’ai repris mon appareil photo et ai capté une nouvelle photo de l’arbre dans une perspective légèrement différente et surtout dans des circonstances tout à fait autres.  J’ai misé sur le n/b pour mieux faire ressortir le ciel de tempête.  L’utilisation d’un objectif différent m’a également permis de cadrer plus serré.  J’ai également favorisé le format carré qui, en soit, confère une dynamique différente à une photo.  L’arbre apparaît plus majestueux, plus affirmé.

Au bout du rangContrairement à la photo précédente, celle-ci, la toute première de la série, a été captée à une certaine distance en incluant la trace d’un véhicule motoneige au premier plan afin de conférer une profondeur de champ au tout.  J’ai travaillé avec ma G15, d’où le fait que j’ai cadré plutôt large.  On perçoit le blizzard et la poudrerie qui sévissaient à ce moment-là.  C’est d’ailleurs cette froidure que je cherchais à capter et à faire ressentir tout comme l’isolement de cet arbre dans la tourmente.  Cet isolement ressort davantage dans la photo ci-contre compte-tenu de la proportion modeste de l’arbre dans l’ensemble de mon cadrage.

Seul au monde...Toujours le même arbre et le même champ mais la perspective est légèrement différente.  L’arbre a plus d’importance que dans la photo précédente.  Les conditions météo restent toujours aussi agitées puisque les chutes de neige étaient abondantes.  Neige ou pluie abondante? Dans ces moments-là, je privilégie souvent une vitesse un peu plus lente.  Les tombées de neige apparaissent comme des trainées sur fond noir.  Le traitement numérique légèrement bleuté amplifie la froidure.  L’arbre apparaît vraiment seul à braver la tempête.  C’est une photo qui m’apparaît exprimer l’hiver québécois comme tant de photos n/b qui ont marqué ma jeunesse.  Quelques scènes du film québécois «Les ordres» me viennent à l’esprit en examinant cette photo.

Frères de rangUne légère variation sur le thème.  Le même arbre mais cette fois accompagné d’un autre dans un plan un peu plus rapproché.  Toujours la trace du véhicule pour donner une profondeur de champ et des lignes pour guider le regard.  Pas de blizzard, pas de tempête immédiate mais un ciel lourd.  Notre arbre n’est plus aussi seul.  Il a un «frère de rang».  Mais les proportions lui confèrent quand même une impression d’isolement.

Cinq photos du même sujet.  Cinq photos captées à des moments différents et selon des perspectives différentes.  Cinq cadrages distincts.  Toujours le même arbre.  Toujours un lieu que je trouve photogénique à souhait et qui est sur mon passage.  À chaque fois, je jette un rapide (ou long) coup d’oeil pour examiner la situation qui se présente.  Même si j’ai déjà photographié le sujet, d’autres circonstances rendront mon arbre aussi photogénique.  Je n’ai pas encore réussi à le capter avec un beau lever de soleil bien franc derrière lui par exemple.  Comment est-il à l’automne? Au milieu de l’été?  Vous voyez, le boulot ne fait que commencer.   «Cent fois sur le métier…».  Je ne suis rendu qu’à cinq.

Merci pour votre présence.  Merci pour vos commentaires.  Ils sont importants.  N’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ce blogue si vous souhaitez être informé de ses parutions.

Publicités
Cet article, publié dans Sources d'inspiration, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour «Cent fois sur le métier…»

  1. Anne Jutras dit :

    Superbes photos et un excellent rappel de la persévérance et de la rigueur qu’une bonne photo exige. J’aime les diverses compositions et ambiances que vous avez capturé. Bravo!

  2. Jacques Boucher dit :

    Merci.

  3. À ce fameux arbre isolé ! Il y en a un aussi qui me fait régulièrement de l’oeil, mais je n’ai encore osé m’aventurer dans le coin à pied, appareil-photo à la main (terrain privé). Ces photos sont inspirantes et la démarches tout autant. Merci d’avoir partagé. Ce blogue est une belle découverte pour moi !

  4. Sylvain Lavoie dit :

    Cent fois bravo pour cet article, Louis. Toute démarche artistique gagne à respecter cette consigne. Il nous arrive tous de « tomber en amour » avec notre premier jet d’une oeuvre littéraire, notre premier arrangement musical, notre première esquisse d’un tableau. Dans mon cas, c’est souvent un « glitch » informatique qui m’oblige à tout recommencer. Mais force est de constater que ma seconde version de l’oeuvre est souvent bien suppérieure à la première, ce que je n’aurait pas poursuivi si j’avais continué sur ma première lancée. A d’autre occasions, il vaut mieux TOUT recommencer, repartir de zéro, plutôt que d’essayer de transformer une oeuvre « ordinaire » en chef-d’oeuvre (souvent pas le traitement numérique). Et on gagnera toujours en explorant différentes versions du même sujet. Cela est essentiel dans la « pratique » de l’Art, si bien que la démarche est aussi importante que le produit final.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s