2018: l’année photo sera logicielle

Que nous annonce 2018 côté photographie? Pour un, les valeurs sûres se poursuivront. Les téléphones intelligents continueront leur popularité. Le moyen format deviendra (relativement) plus accessible. Les appareils sans-miroir poursuivront leurs avancées.  Une percée quant à la composition des lentilles dans nos objectifs pourrait susciter éventuellement des changements majeurs.  Toutefois, les plus grands changements à plus court terme et au cours de la prochaine année seront probablement dans l’offre des logiciels de traitement numériques.  Adobe, avec son modèle d’abonnement et sa mise en marché de versions distinctes de Lightroom en octobre 2017 a lancé – sans le vouloir sans doute – un pavé dans la mare des certitudes.  S’est ajoutée l’annonce par le géant d’une dernière version de Lightroom pouvant être achetée plutôt que louée mensuellement.  Il n’en fallait pas plus pour que plusieurs, se sentant prisonniers et condamnés à subir les volontés «Adobiennes», se mettent à explorer des alternatives.  Par conséquence, d’autres compagnies logicielles flairent la bonne affaire et offrent leurs produits comme alternative au duo classique Lightroom/Photoshop tout en s’empressant à bonifier leurs produits.  Texte sur mes réflexions et mes explorations. Et au final, il y a certainement plusieurs sources de lumière au bout du tunnel.

Merci d’être à ce rendez-vous.  J’espère que votre début photo de la nouvelle année est à la hauteur de vos aspirations.  J’espère que ce blog, avec ses articles précédents, représente une source d’inspiration et d’information pour vous accompagner dans votre cheminement photo.  (Note: comme à l’habitude, vous pouvez toujours cliquer sur les photos dans mes articles pour voir celles-ci en plus grand format.)
Je l’indiquais précédemment, les annonces d’Adobe en octobre dernier ont semé une certaine consternation.  Dorénavant deux versions de Lightroom sont disponibles: une pour poste informatique (Lightroom Classic), l’autre pour les appareils mobiles.  D’autres considérations entraient également en jeu: l’infonuagique, le transfert des images et des données entre les deux plateformes, l’accès aux images et aux données si notre abonnement ou notre période d’essai venait à expiration, etc.  La liste des questions fréquentes strictement pour la version Lightroom CC pour appareils mobiles vous donne une bonne indication des préoccupations des utilisateurs.

Je ne suis pas insensible à cette effervescence.  Ayant éprouvé des difficultés avec Lightroom et sa gestion de la nouvelle version des fichiers RAW de Canon, j’ai dû me résoudre à adopter la formule d’abonnement d’Adobe pour finalement avoir accès à des versions plus à jour et contemporaines de Lightroom.   Grrrr!  Dépendance, quand tu nous tiens.

Avant d’aller plus loin, autant vous présenter mes outils habituels.  D’abord Lightroom, surtout en raison de son module bibliothèque.  J’ai peine à m’imaginer la suite des choses sans un module de bibliothèque qui me permet de retrouver des photos grâce à des mots-clefs et des métadonnées.  Je ne me vois pas en train de cataloguer mes photos par dossier et sujet.  Impossible de toute façon de revenir en arrière, mon catalogue étant dorénavant d’un trop grand volume.  Puis Lightroom est également mon éditeur de base pour mes fichiers RAW, qu’ils soient Canon ou aillent été Fujifilm.

Plutôt que d’avoir investi du temps, de la patience et des $$$ à l’époque dans Photoshop, j’ai plutôt privilégié une série de «plugins» (logiciels d’appoint) pour appuyer le traitement numérique de mes photos.  Au fil des années, ces plugins dans mon coffre à outils numériques ont évolué.  Aujourd’hui, j’en ai toujours quelques-uns à ma disposition: Luminar 2018, On1 Photo RAW 2018, Nik’s Software et Topaz Studio.  Certains d’entre eux, ou d’autres, pourraient-ils prendre le relais à Lightroom éventuellement?

Des alternatives s’annoncent

Sitôt l’annonce d’Adobe en octobre, les compagnies logicielles ont senti que les utilisateurs Adobe s’étaient mis en mode repérage.  Pour peu que vous soyez abonné à des blogs photographiques, des communiqués ont déferlés.  Plusieurs se sont présentés comme étant des alternatives ou encore ont annoncé que des travaux étaient en cours pour offrir des solutions de rechange complètes au cours de la prochaine année.  Ce qui rajoute à ma curiosité et ma satisfaction est le fait que des versions de ces produits sont également disponibles pour PC, mon système d’exploitation.  Voici donc quelques systèmes logiciels qui annoncent de belles possibilités.

Darktable

Commençons par celui qui se rapproche le plus de Lightroom.  Tout comme celui-ci, Darktable imite la table lumineuse avec ses bandes de photos.  Les fonctions sont très proches parentes.  Darktable est un logiciel développé par une communauté de programmeurs et est libre de droits (opensource).  Il est donc sans frais.  Jusqu’à récemment, Darktable exigeait une certaine connaissance informatique puisqu’il devait opérer dans un système d’exploitation opensource (lire Arch Linux, Ubuntu, Solaris, etc.) ce qui pouvait en rebuter plusieurs.  Par contre, Darktable est maintenant disponible pour MacOS de même que pour Windows.

Le logiciel offre non seulement les mêmes possibilités d’édition que Lightroom mais également d’autres empruntées à des logiciels plus évolués.  Je n’ai qu’à mentionner par exemple un «channel mixer» (mélangeur de couleurs) ou encore «liquify» qui nous permet d’amincir ou gonfler certains éléments de notre photo.

En cas de de difficultés, les utilisateurs peuvent compter sur un site où l’entraide vient de la communauté de pratique.  Fait intéressant, Darktable est disponible en plusieurs langues, dont le français.

On1 Photo Raw

On le connaissait comme un très bon logiciel de retouche pour nos photos.  Voilà qu’One 1 Photo Raw se présente dorénavant comme une véritable alternative à Lightroom et Photoshop.   La nouvelle version 2018 de One1 Photo Raw offre un modèle de bibliothèque aussi avancé que celui de Lightroom, incluant albums (lire: collection), métadonnées et mots-clefs.  Qui plus est, On1 offre des conseils pour ceux et celles qui souhaitent migrer leur catalogue Lightroom vers la bibliothèque de On1.  Avec On1, on retrouvera avec plaisir plusieurs des outils qui sont rendus essentiels dans le traitement numérique (tampon, gomme, outils de masque, etc.) de même que la possibilité de travailler nos photos avec des calques.  Le logiciel n’est toutefois disponible qu’en anglais.  Évidemment, plusieurs l’apprécieront pour les «presets» (préréglables) qu’on peut modifier.  Côté support, On1 fait un travail remarquable avec de nombreux vidéos de formation, un blog, une communauté et de nombreux «presets» qu’on peut retrouver gratuitement sur le Web.  Disponible pour MacOS et Windows.

Luminar 2018

Mon gros coup de coeur des derniers mois. Luminar est produit par Macphun qui privilégiait – le nom l’indique – des produits pour MacOS uniquement.  Voilà que Macphun a choisi de développer son produit Luminar pour Windows également.  Après quelques mois de tests auxquels j’ai participé, Luminar 2018 est maintenant disponible officiellement pour les utilisateurs Windows.  Et Macphun s’appelle dorénavant Skylum pour confirmer sa vision élargie des plateformes visées. Incidemment, la firme produit également Aurora HDR 2018 un logiciel de traitement HDR réputé.

L’évolution du produit est à géométrie variable.  Les utilisateurs MacOS bénéficient d’un produit avec presque toutes ses possibilités.  Les utilisateurs Windows voient des mises à jour fréquentes qui permettent l’ajout d’outils afin de rattraper la version MacOS.  Toutefois, dans un cas comme dans l’autre, Skylum est en voie de développer le module bibliothèque et compte l’implanter au cours des prochains mois pour en faire une véritable alternative à Lightroom.  À cet effet, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessus de Luminar sur son module à venir.

Travailler dans Luminar est facile, agréable avec ses possibilités de calques, de presets ou encore de filtres spécifiques.  Le champ des possibles est vraiment vaste.  Dans ce cas-ci encore, on profite de nombreux vidéos de formation de même qu’un blog pour nous aider dans l’apprivoisement du logiciel.  Fait à noter, Luminar 2018 est disponible en version française.  Présentement, je trouve de plus en plus mes marques avec Luminar 2018.  Incidemment les lecteurs de ce blog peuvent bénéficier d’une réduction récurrente de 10$ à l’achat de Luminar 2018 ou encore Aurora HDR 2018 en inscrivant le code LAVOIE  dans leur panier d’achat.

Nik’s Software

Je ne peux que me réjouir à l’annonce que les outils développés par Nik’s Software vont connaître une 2e vie.  Vous ne connaissez pas ses outils?  Si votre système d’exploitation le permet, allez vite télécharger gratuitement ceux-ci sur le site de Google.  Avec les filtres et la technologie U-Point qui permet d’appliquer un filtre globalement ou à un endroit restreint, travailler avec les modules de Nik’s est un charme.  L’intérêt de Google pour les outils de Nik’s visait spécifiquement sa récupération de la technologie U-Point pour le traitement d’images sur les appareils mobiles avec Snapseed.  Je me surprends souvent à recourir aux modules Nik’s pour traiter mes photos après les premières étapes RAW dans Lightroom.  Je connais bien les possibilités et les résultats que je recherche.  D’ailleurs, anecdote, j’ai finalement réussi à obtenir cette semaine le résultat que je recherchais pour la photo ci-dessous grâce à Nik’s.  J’avais fait quelques tentatives avec d’autres logiciels numériques depuis un an sans parvenir à un résultat qui me satisfaisait.

Lorsque Google a annoncé la fin de son support et du développement des outils de Nik’s pour les postes de travail, nous avons été plusieurs à signer une pétition demander au géant de maintenir et faire évoluer ceux-ci.  Finalement, au cours des derniers mois, on a appris que DXO prendrait le relais et comptait incorporer la technologie U-Point et supporter les modules comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus.  La suite s’annonce intéressante.

AfterShot Pro

J’ai toujours eu une bonne pensée pour cet éditeur logiciel canadien qui produit des solutions très performantes, égales à ses homonymes américains, à coût abordable.  Corel vient tout juste de mettre sur le marché AfterShot Pro qui fait office de bibliothèque et de logiciel de traitement RAW.  C’est si récent qu’on peine à le trouver sur le site Web de Corel et les explications ne sont pas encore disponibles en français.  N’empêche que le coût est très sympathique pour ceux et celles qui veulent s’offrir un outil performant.  Voici un lien pour comparer les fonctions et les coûts entre AfterShot Pro et Lightroom.

Voici donc quelques solutions logiciels qui ont retenu mon attention.  La liste est loin d’être exhaustive.  D’autres solutions sont disponibles dont le populaire RawTherapee (MacOS, Windows, Linux) pour traiter vos photos en Raw.  Je ne suis toutefois pas suffisamment familier avec ces autres solutions pour les inclure dans le présent article.

Et au final…

Bien justement, la beauté de la chose, c’est qu’il n’y a pas de finalité.  Le monde des technologies et des logiciels est en perpétuelle mouvance.  On peut observer et pressentir que le marché des logiciels de traitement d’images, quoique toujours actif dans le passé, connaît un important buzz actuellement.  Les photographes testent, essaient, explorent des alternatives.  Le potentiel de gains dans le marché est présent pour les compagnies.

Pour ma part, les prochains mois seront à l’enseigne de Luminar, Nik’s Software (jusqu’à ce que la version de Google ne soit plus fonctionnelle) et occasionnellement avec On1 Software.  J’attends de voir les alternatives à la bibliothèque de Lightroom continuer d’évoluer.

Et de votre côté, avez-vous un logiciel de traitement numérique préféré?  Vous vous questionnez aussi sur vos outils Adobe?  N’hésitez pas à commenter.  Vos mots sont importants.  Votre présence également.  


Réduction permanente de 10$ pour les logiciels Luminar et Aurora HDR avec le code LAVOIE

Publicités
Cet article, publié dans Trucs et conseils sur des logiciels, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 2018: l’année photo sera logicielle

  1. Xavier dit :

    Merci pour cet article bien construit.
    J’ai arreté définitivement Adobe pour on1 photoraw 2018 que je suis depuis son lancement.
    Remarquable
    Beaucoup de tuto en ligne, excellent service et écoute des créateurs
    Pour moi le MUST et en plus à un tarif plus que correct
    Xavier

  2. jda67 dit :

    Bonjour!
    Merci pour cet article très intéressant.
    Je me retrouve dans vos commentaires.
    J’ai décidé de quitter Lightroom, non pas à cause de l’abonnement (j’etais abonné), mais parce que je pressens l’orientation « 100% cloud » qu’Adobe semble vouloir nous imposer à terme.
    J’ai essayé Darktable et l’ai rapidement abandonné car bien que puissant, son interface « fouillis » et la courbe d’apprentissage requise m’ont découragé.
    Aujourd’hui, j’utilise exclusivement On1 Photo Raw 2018 et Luminar 2018.
    Pour être honnête, aucun des deux ne me satisfait pleinement.
    On1 Photo Raw n’est qu’en anglais et surtout, ses réglages d’effets me semblent parfois trop « violents » par défaut. Ça se corrige, mais c’est une manipulation systématique qui pourrait être épargnée.
    Luminar 2018, tant qu’il n’aura pas son module bibliothèque, ne sera pas pleinement opérationnel pour mon usage. C’est promis pour les semaines, mois, qui viennent, mais l’attente est longue…
    Ceci dit, un autre point, que vous n’avez pas évoqué, me gêne aussi dans ce logiciel: l’absence d’outil de masquage « intelligent » lors de l’utilisation du pinceau de réglage. C’est un vrai point faible. Lightroom est ridicule sur ce point si on le compare à On1 Photo Raw, mais au moins il propose quelque chose. Luminar n’a rien du tout dans ce registre.
    Je suis comme vous, impatient de voir la suite, et convaincu que les mois à venir seront passionnants.
    Bonne et heureuse année 2018 et longue vie à votre blog!
    Amitiés,
    Jerome

  3. Marcel dit :

    Merci pour cet article. Je suis moi aussi en recherche d’une alternative à LR. J’apprécie le workflow de LR et son gestionnaire de photothèque mais beaucoup moins être captif de leur abonnement. L’approche open source de Darktable me semble prometteuse.

  4. Utilisant Linux, Ubuntu, mon choix est plus restreint.

    J’ai chosi Darktable.
    Excellent !
    Mais j’avoue ne pas encore avoir creuser très loin.
    Ce logiciel permet beaucoup plus que ce que je n’utilise…

    RawTherapee, je l’avais installé, mais finalement jamais vraiment testé.

    Quand à la complexité d’un logiciel sous Linux, c’est relatif.
    Darktable n’est certainement pas plus compliqué sous Linux que sous Windows.

    Et si on choisi de l’installer sous Linux, c’est qu’on a déjà une expérience avec Linux.
    Ubuntu (ou les variantes tel que Mate ou Linux Mint) est relativement facile à installer et à utiliser.
    Vous pouvez l’essayer sur une simple clé USB.

  5. Daniel dit :

    Avez-vous essayer le logiciel Affinity ? je le recommande pour le prix…

  6. Pierre dit :

    Oui, merci pour ce point d’étape, et cette prospective. C’est quand même difficile de se défaire de Lightroom. Je mise pour Luminar mais je garde l’ancien LR6….

    • Je vous comprends Pierre. Tant mieux si l’ancien LR6 fait toujours le boulot pour vous. Dans mon cas – et le petit hic – est que Canon a changé son format RAW et la version de LR que j’avais n’était plus capable d’ouvrir, d’afficher et de traiter le nouveau format Canon. J’ai dû me résigner à passer à l’abonnement avec Adobe pour obtenir rapidement les mises à jour nécessaires. Moi aussi, j’utilise présentement l’émergent Luminar (pour PC) et j’ouvre l’oeil bien grand pour suivre son évolution en cours.

  7. Bonjour votre article est super interressant pour moi jeune débutante en photographie!Après je n’utilise pas les logiciels que vous avez parler j’en ai un qui suffit pour l’instant :)Sinon super votre article 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.