La lumière, essentielle pour faire de la belle photo

Bryce canyonVous l’aimez drue, ou douce et chaude.  Parfois, vous la préférez froide,  blafarde ou grisâtre.  Vous l’aimez tôt le matin, en plein jour, à la tombée du jour, parfois au milieu de la nuit.  Vous l’aimez tantôt naturelle, tantôt artificielle.  Vous aimez son approche directe mais à l’occasion, vous ne la détestez pas lorsqu’elle prend des détours.  Qui est cette belle méconnue?  La lumière bien entendu.  Sans elle, pas de photos possibles.  Savez-vous lire la lumière?  Savez-vous profiter de celle-ci?  C’est nécessaire si vous voulez faire de la belle photo. 

Nouveautés et aubaines de la semaine

Un petit mot rapide sur quelques découvertes, aubaines et nouveautés dont j’ai pu prendre connaissance et que je partage avec vous.

Au cas où vous auriez raté mon annonce de la semaine dernière, je vous rappelle que (l’extraordinaire) Joe McNally tient des conférences au Canada en juillet prochain, notamment à Montréal (Toronto, Ottawa, Vancouver, Calgary). Une chance unique d’en apprendre beaucoup avec un maître des flashs, autant petits que grands. Vous savez tout le bien que je pense de son ouvrage The Moment it clicks.

La lumière, un détail qui fait toute la différence

Elle est incontournable.  La lumière doit être présente pour que votre appareil puisse capter une photo.  Selon la qualité de cette lumière, la même scène peut paraître terriblement banale ou tout simplement spectaculaire.  Vous verrez des exemples ci-dessous pour illustrer le phénomène.  Selon la nature de cette lumière, l’effet peut être tout à fait différent pour un même sujet.  Le même sujet traité avec une lumière naturelle ou encore des flashs n’aura pas le même effet.

Examinons ensemble des exemples démontrant des résultats différents selon l’attention que vous porterez à la lumière et votre gestion de celle-ci.

Photo: Louis Lavoie

L’image ci-dessus est celle de Bryce Canyon localisé dans le Utah.  Certes l’endroit, vous en conviendrez, est spectaculaire.  J’ai soigné ma composition pour inclure au premier plan cette branche d’un arbuste mort pour donner une certaine perspective.  Le ciel est dramatique à souhait.  Cette photo a toutefois été prise à mi-journée.  L’éclairage est dru, direct, éblouissant même.  Vous remarquez l’absence d’ombres,  Peu de contraste est présent dans la photo.  Pour donner quelques ombres sur les branches mortes, j’ai du faire plusieurs manipulations dans le traitement numérique.  La lumière plein jour n’est pas la meilleure pour ce type de photos paysage.  Des nuages auraient pu voiler ou atténuer l’éclairage intense mais ça n’a pas été le cas.

Bryce canyon

Voici le même endroit (même si mon cadrage n’est pas le même) avec une photo prise au lever du jour.  Remarquez les nombreuses différences.  Le soleil se lève peu à peu à la gauche du cadrage.  Vous voyez les ombres qui sont créées?  Les silhouettes allongées?  Les couleurs du canyon sont plus chaudes, plus rougeâtres alors que dans la photo précédente, elles sont davantage «brûlées».  Le paysage est aussi spectaculaire mais la photo est plus intéressante avec cette lumière plus nuancée.  Le contraste est beaucoup plus présent et nul besoin d’en rajouter dans le traitement numérique.

L’effort à faire pour le photographe n’est pas le même.  Dans la photo du haut, celle-ci a été prise au moment de mon arrivée sur le site au beau milieu du jour.  La 2e nécessite un investissement personnel plus important.  Le lever du corps avant le soleil n’est pas toujours ce qu’on souhaite mais pour cette chaude lumière qui sied si bien à Bryce Canyon, il faut se résoudre à s’y rendre et être en position avant le début de la journée ou à la toute fin de celle-ci.

Voici une photo de la baie de St-Michel-de-Bellechasse.  L’endroit est sympathique à souhait, le village et son architecture remarquables.  Un endroit formidable pour déambuler, la plupart du temps en plein jour.  Les photos qu’on risque de prendre se rapprocheront probablement de celle-ci.  Cette photo voisine le cliché touristique.  Même si (encore une fois) le ciel est assez dramatique, l’éclairage reste très direct.  La lumière est l’équivalente d’un projecteur à pleine intensité pleinement aligné sur notre sujet.  Il y a peu de contraste dans la photo et encore moins d’ombres.  De plus, l’avant-plan a relativement peu d’intérêt.  Voilà une photo qui risque de dormir dans votre ordinateur.

Voici une autre photo du même endroit même la perspective n’est pas la même (je l’ai pris à l’autre extrémité de la baie vers le fleuve).  Il s’agit d’un panorama réalisé au coucher du soleil.  L’éclairage est plus doux, plus chaud comme on le constate avec les nombreuses teintes dorées dans la photo.  Le contraste est beaucoup plus présent, les ombres également.  Notre paysage est plus vivant que le précédent.  Dommage que nous n’ayons pas le même ciel dramatique que dans l’image du haut ce qui aurait probablement provoqué de magnifiques coloris avec le coucher de soleil.

Grâce aux deux situations que j’ai abordées avec vous jusqu’à maintenant, on peut conclure que ce n’est pas strictement le lieu qui rend une photo plus intéressante mais c’est plutôt votre choix de lumière, d’éclairage qui fait la différence.  C’est un détail qui fait TOUTE la différence.  Pour un même lieu, deux moments dans la journée ont donné des résultats radicalement différents.  Quels résultats aimez-vous le plus?  Pour ma part, j’ai manifestement un penchant pour l’éclairage produit par l’heure dorée et pour cette lumière plus modérée, plus chaude, en angle avec notre sujet.

La lumière naturelle pour le portrait

La lumière peut être naturelle ou artificielle.  Une lumière artificielle peut être définie comme une source lumineuse produite grâce à un procédé, qu’il s’agisse d’ampoules, de néons, de flashs, de projecteurs.  La lumière produite par ces procédés ou appareils varie dans ses teintes et sa diffusion.  Selon sa nature, une ampoule pourrait produire une lumière aux teintes jaunâtres et chaudes tandis qu’une autre donnera des couleurs plus froides.  Un néon teinté blanc produira une lumière plutôt bleutée.  Nos flashs portatifs ou encore studios créent une lumière qu’on peut contrôler au chapitre de leur diffusion et de leur teinte grâce à l’utilisation de gel.  Par opposition, la lumière naturelle est celle produite par la lumière du jour, qu’elle soit directe, indirecte, voilée, réfléchie.  La lumière naturelle peut aussi celle que notre appareil peut déceler la nuit, aussi modeste soit-elle.

J’ai presque envie de qualifier la lumière dans cette photo d’une lumière naturelle.  En fait, l’éclairage par une simple bougie créé un éclairage que je trouve tout simple, facile à contrôler, et qui créé une belle ambiance.  Sa facilité m’amène presque à qualifier cette lumière de naturelle même si ce n’est pas le cas.

Dans le cas d’une scène comme celle-ci, vous devez créer et gérer la source lumineuse.  Faites l’expérience de prendre une scène similaire tantôt avec une bougie (ou quelques-unes), une lampe de bureau, l’éclairage ambiant ou le flash de votre appareil.  Grâce à l’un ou l’autre des modes d’éclairage, vous obtiendrez des résultats très différents et l’un d’eux provoquera une bien meilleure photo en raison d’une source lumineuse plus intéressante et qui vous plaira davantage.

Douceur mélancoliqueUne source lumineuse n’a pas besoin d’être directe pour être efficace.  C’est souvent même le contraire.  Dans le cas du portrait, on peut chercher à éviter que la source lumineuse illumine directement notre sujet.  Voilà pourquoi en plein jour, on va souvent utiliser un diffuseur pour filtrer la source lumineuse et atténuer celle-ci.  À défaut d’avoir un diffuseur, il est souvent préférable de localiser notre sujet dans une zone d’ombre, sous le couvert d’un arbre par exemple.

Cette lumière indirecte donne donc un bel éclairage ambiant qui enveloppe notre sujet.  C’est le cas de la photo ci-haut.  Une large fenêtre laisse passer un éclairage indirect puisque le soleil (source lumineuse) est  à l’opposé de celle-ci.  Cette fenêtre agit donc comme un diffuseur.  J’ai tout simplement demandé au modèle de se rapprocher le plus possible de cette fenêtre et de tourner légèrement ses yeux vers celle-ci.  Rien de compliqué, aucun éclairage artificiel.

SophiePar opposition, voici un portrait réalisé avec une lumière artificielle soit celle de flashs studio.  Plusieurs flashs ont été nécessaires pour créer la lumière à l’intérieur de laquelle baigne notre modèle.  Ce type de portrait nécessite des installations plus importantes.  Lorsqu’on a plus d’une source lumineuse, le positionnement de celles-ci a énormément d’importance et créera des effets différents.

Il y a tant à dire au sujet de la lumière.  Nous reviendrons la semaine prochaine sur l’importance du positionnement de celle-ci.  Le sujet est si vaste que j’ai le sentiment de l’avoir effleuré seulement. Il faut retenir qu’à titre de photographe, nous devons identifier nos sources lumineuses, connaître les opportunités qu’elles offrent, savoir profiter des meilleurs moments.  Il faut comprendre l’importance de la lumière pour réussir des photos de plus grande qualité.

J’espère quand même que les exemples ci-haut vous permettent de saisir que de belles photos sont possibles selon la qualité de la lumière, selon votre sens de l’observation de celle-ci et comment vous en profiterez. N’hésitez pas à commenter et merci pour votre présence.

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s