Faire de la belle photo grâce aux répétitions

Echec et ...réussite - War and PeaceLa répétition d’un sujet donne une photo intéressante.  Tout aussi captivant peut être la répétition d’une forme ou encore de masses qui va alors créer de très beaux motifs dans votre photo.  C’est comme si vous ne preniez plus une photo mais que vous utilisiez un autre médium dans le domaine des arts visuels.  Place aux motifs, place aux textures provoqués par la répétition.

Bon début de semaine à vous tous et merci d’être au rendez-vous de plus en plus nombreux à chaque semaine.  Je suis toujours aussi comblé (le mot est faible) par votre présence, vos bons mots, les marques d’appréciation de ceux et celles qui viennent découvrir le blogue.  Le lectorat du blogue est sans cesse croissant et je tiens particulièrement à remercier les lecteurs qui n’hésitent pas à faire connaître et à partager ce blogue auprès de leurs amis et d’autres passionnés photos.  Merci également de prendre quelques instants pour partager des commentaires, vos points de vue, vos conseils.

Quelques mots sur une promotion très intéressante d’Adobe. Épargnez 50% sur la version complète d’Adobe Photoshop Lightroom 3! L’offre se termine le 5 mars. Pour profiter du rabais, utilisez l’hyperlien dans ce paragraphe.  N’hésitez pas à découvrir sur le site d’Adobe les nombreux vidéos et outils d’aide pour mieux manipuler Lightroom.  Y’a également des rabais de 25% à 50% à des dates spécifiques pour Photoshop et Photoshop Elements.  Tous les renseignements sur ma nouvelle page «Nouveautés et rabais».

CRÉER UN MOTIF GRÂCE À DES RÉPÉTITIONS

Echec et ...réussite - War and PeaceLa semaine dernière nous avons abordé le phénomène de la répétition d’un élément dans une photo. Aujourd’hui, nous poursuivons dans le même sens, soit la répétition mais cette fois, d’une masse, d’une forme et de son impact dans notre photo.  J’adooooore profiter des répétitions pour créer des motifs dans mes photos.  Grâce à cette approche, voilà probablement le moment où j’ai le plus le sentiment d’être dans le domaine des arts visuels en faisant de la photo.  Toutes ces visites dans les musées et les galeries d’arts  semblent soudain être présentes dans mon esprit lorsque j’identifie une situation qui m’apparaît pertinente.  Je me mets alors à réfléchir en terme de tableau plutôt qu’en terme de photo.  Et avec mon boîtier (ou compact), j’ai l’occasion de me reprendre pour toutes les fois où j’aurais aimé avoir eu un peu de talent avec un pinceau.:-)

La photo ci-haut m’apparaît être un bon exemple.  Vous avez ici deux répétitions.  La plus évidente est celle des jeux d’échecs.  Déjà d’avoir les pièces d’un seul jeu d’échec donne une belle répétition à exploiter.  Mais d’avoir plus de douze jeux à la fois, voilà qui créé une dynamique intéressante que j’ai choisi d’exploiter avec une longue profondeur de champ.  La deuxième répétition toutefois est celle sur laquelle je veux attirer votre attention.  Notez le nombre et la forme des chaises qui balisent la table de jeu.  Le motif ainsi créé par cette répétition des chaises ajoute énormément.  J’adore de la façon dont le motif  encadre la table.  L’allure est moderne, bahaus et contemporaine à la fois, provoquant une certaine opposition avec un jeu et des pièces qui remontent dans l’histoire.  Bien entendu, le traitement en noir et blanc amplifie les formes et les masses, rehausse les lignes de fuite.  L’absence de joueurs laisse planer le mystère.  Le sort du monde se jouera-t-il à cette table?   Qui s’affronteront?  Sommes-nous sur un site de compétition ou les coulisses du pouvoir?

Savoir le savoirDans ce cas-ci, la répétition d’un ensemble de formes identiques crée une image forte.  La façon dont les tables sont alignées au sol présente déjà un motif que j’ai capté grâce à la plongée.  La présence de l’homme vient rompre la répétition.  Le carrelage du sol provoque un pointillisme juste à point.  Les lampes disposées de façon symétrique sur les tables participent à la création du motif.  Les courbes sur les tables ajoute la touche finale à l’ensemble.  C’est du bonbon que le noir et blanc semble bien servir.  Ici encore, ce n’est pas un sujet qui se répète mais bien des formes et des masses qui donnent un ensemble très harmonieux et très graphique.  La photo, c’est bien dans le domaine des arts visuels non?

Garde à...fousUn classique dans ce cas-ci.  Vous voyez ma référence aux arts visuels?  À des tableaux?  Dans ce cas-ci, je ne me suis pas intéressé à la balustrade mais bien à l’effet provoqué par la balustrade.  L’ombre de celle-ci créé un motif que j’ai choisi de camper sur la diagonale.  J’aurais pu me déplacer et aligner les ombres plus directement devant mais j’aime bien créer des lignes de force (diagonale) dans mes photos.

Somewhere...somehow... vers quoi...vers où?Un autre classique intéressant à exploiter.  La répétition des dormants créé un motif qui se prolonge presque à l’infini.  J’ai adopté un point de vue plus rapproché du sol pour aller chercher le détail des clous.  J’ai également choisi de prendre un point un peu plus frontal comparativement à la photo précédente.  Voilà un beau sujet que j’ai exploité avec ma lentille Lensbaby, un objectif à décentrement.

Motif 2S’il est vrai que le noir et blanc à mon avis sied bien à traduire les masses et les motifs, il ne faut pas bouder la couleur pour autant.  Dans ce cas-ci, un oeil attentif aura remarqué les ombres provoquées par la lumière en plein milieu du jour.  La lumière était trop drue pour être intéressante pour la photo paysage mais d’autres opportunités pouvaient surgir et ce fut le cas.  J’ai privilégié une composition très graphique encore une fois (bonjour Claude Tousignant et autres peintres géométriques modernes) avec les diagonales que j’affectionne.

«Je me suis fait cette réflexion.»Ce fut également le cas avec celle-ci.  La répétition des mêmes ombres sur le mur m’a donné l’occasion de créer une composition graphique que j’aime beaucoup, autant pour la couleur que les formes évocatrices.  On dirait des vertèbres vous ne trouvez pas?  Ou des totems peut-être?

Souvenirs d'un bel été

Une dernière finalement pour illustrer l’utilisation d’un objet pour parfois provoquer une rupture dans une répétition.  Cette clôture en bordure de plage créé un beau motif que le maillot et les sandales viennent rompre.  La rupture aurait été plus évidente et plus prononcée si j’avais photographié cette clôture à l’autre extrémité.  Nous aurions alors perçu davantage la clôture au premier plan pour qu’ensuite notre regard se bute aux objets accrochés à celle-ci.  Mais je pense que la photo permet quand même d’apprécier le fait qu’il peut être intéressant d’introduire un objet qui vient provoquer un contraste ou une rupture dans notre motif.  La dynamique de la photo n’en sera que plus intéressante.

Cet article vous a été utile?  Quels sont d’autres sujets auxquels vous pouvez penser et qui offrent de belles répétitions?  Merci pour vos commentaires, merci pour vos mots et le partage. 

Publicités
Cet article, publié dans Thèmes photo, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Faire de la belle photo grâce aux répétitions

  1. Mealin dit :

    Je viens de publier un article photo sur les répétitions et je me suis dit que j’allais regarder ce qui se faisait ailleurs… du coup je viens de pousser la porte virtuelle et de découvrir ce site 😉

    Un grand coup de coeur pour le « motif 2 » où l’utilisation de la couleur apporte une grande douceur aux ombres !

    J’ai pour ma part beaucoup de mal à choisir entre ajouter un élément de rupture ou non quand il s’agit de thématique autour de la répétition et finalement parfois je finis par prendre les 2 et demander un avis extérieur.

  2. Beau sujet ! Je l’ai bien noté et j’ai vu qu’on pouvait sortir des images très spectaculaires. Et la question que je me pose, naturellement, est celle-ci : où les trouve-ton ces beaux sujets ? Sans doute partout, même dans des villes un peu banales comme celle où j’habite (Orléans). Cette question sera donc suivie d’un devoir : observer pour voir, regarder partout, fouiner, chercher, fureter, s’imposer, cliquer, cliquer encore… jusqu’à ce que… l’image tombe. Mine de rien c’est un sacré boulot que tu nous files avec ton article que l’on gobe sans rater une ligne, comme d’autres se gorgeraient d’eau à la sortie du désert. Mais il est super reconstituant et ne donne qu’une envie : se mettre au boulot pour essayer de faire mieux que Louis. (La marche est haute mais bon, on peut rêver aussi…) Un grand merci Louis.

    • Denis Caron dit :

      Bon matin Louis,

      J’ai toujours aimé ce genre de photos. J’en ai fait quelques unes, mais jamais avec ton talent. Dommage que tu ne donne pas de cours sur la rive sud !

      Bravo et Merci

      Denis C.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s