Les outils tampon et clonage à la rescousse

Port de MontréalOn revient d’une virée photo.  Quelques-unes de nos photos sont superbes mais… catastrophe… à l’écran, on commence à remarquer quelques éléments qui nous embêtent dans celles-ci.  Tantôt une branche, tantôt un panneau de signalisation, tantôt le tristounet fil électrique.  Soit que nous ne l’avons pas remarqué dans notre cadrage au moment de la prise de la photo, soit que nous n’avions pas le choix de l’inclure.  Plus on regarde nos photos, plus on est embêté par ces détails.  Que faire?  Cette photo qu’on juge magnifique doit-elle dormir à tout jamais dans notre disque dur en raison d’un élément qui nous irrite?  Voilà où certains logiciels peuvent venir à notre rescousse avec leurs fonctions «tampon» ou encore «clonage».  Certains photographes peuvent avoir des réserves à utiliser des logiciels de traitement de photos pour retoucher celles-ci.  Toutefois, vos belles photos ne méritent-elles pas cette retouche qui vous permettrait de mieux les apprécier?  Voici des outils stratégiques pour faire de la belle photo. 

L’essentiel d’abord

Vous savez combien j’aime bien commencer mes articles par des remerciements que je veux bien sentis.  Merci de votre présence hebdomadaire, merci pour vos commentaires, que ce soit sur mon blogue, sur mon site Facebook ou encore dans Google+.  Cette semaine, je suis particulièrement impressionné par la démarche d’une photographe que j’aime beaucoup, Denise Sarazin, (Denise Sarazin Photo – Facebook), qui, non seulement a partagé avec moi une idée pour une chronique mais a également poursuivi la démarche jusqu’au point de me fournir les photos pour la réaliser!  Décidément lorsqu’il est question de passer de la parole aux actes…. 🙂  L’article de cette semaine s’inscrit donc comme une collaboration.  Pour votre part, n’hésitez pas à profiter de mon sondage pour me faire part de votre perception et d’éventuelles attentes que vous pourriez avoir en regard à des formations photos.

La puissance des fonctions «clonage» et «tampon»

Depuis la création de mon blogue, j’ai toujours eu certaines réserves à aborder le volet des logiciels dans le domaine de la photo.  Je trouve qu’il existe plusieurs ressources sur le Web qui documentent bien le traitement logiciel.  Je suis toujours assez impressionné par certains formateurs (Matt Kloskowski entre autres) qui parviennent à bien expliquer le traitement photo à l’aide de vidéos.  Ils sont d’excellents communicateurs.

Toutefois, passons outre à nos réserves.  À la suggestion de Denise et avec sa collaboration, nous allons illustrer les bénéfices que vous pourriez retirer si vous vous tournez vers les fonctions de clonage et de tampon disponibles dans certains logiciels.  Ma photo ci-contre en est un bon exemple.  J’ai pris cette photo au lever du jour sur le bord du rivage.  Je ne pouvais bouger davantage vers la gauche pour déplacer mon cadrage.  J’avais bien remarqué les bouts des branches qui s’avançaient dans mon cadrage dans le haut supérieur droit.  Pour éliminer celles-ci, j’aurais pu cadrer plus sévèrement mais je jugeais, se faisant, perdre trop de la structure industrielle.  Il m’était également difficile de m’avancer pour dépasser l’arbre, ce qui aurait éliminé les branches.  J’étais content du résultat mais manifestement, ces bouts de branches me dérangeaient car elles pouvaient distraire le regard.

Port de MontréalVoilà où interviennent des outils spécialisés disponibles dans certains logiciels.  Dans la photo ci-contre, vous pouvez remarqué que j’ai éliminé la majeure partie de ces bouts de branche grâce à la fonction «clonage» dans le logiciel Paint.net, un logiciel «libre de source» gratuit.  Grâce à un outil, on sélectionne une zone à proximité de l’élément.  Dans ce cas-ci, j’ai sélectionné une portion du ciel et je l’ai «cloné» à la place de chacun des bouts de branche.  Puisque l’outil se présente habituellement sous la forme d’un cercle, on travaille habituellement comme si on manipulait un pochoir dans le domaine de la peinture, c’est-à-dire en appliquant notre cercle sur certaines zones à éliminer afin de lui substituer une zone de superficie similaire à proximité.  Comme vous pouvez le constater, la métamorphose paraît peu.  Un dernier bout de branche n’a pas été touché compte tenu des éclairages qui parcourent ce bout de branche et de la complexité de la tâche.  Certains experts y seraient sûrement parvenu mais dans mon cas, j’étais déjà bien content des améliorations à ma photo.

©Photo: Denise Sarazin

La photo ci-haut de Denise est un bon exemple d’éléments qu’on retrouve dans nos photos et qui peuvent nous faire pester.  Une belle rue de la Georgie avec des maisons ancestrales, une belle végétation, ruinées par l’apparition de ce lampadaire dans le feuillage de même que l’inévitable fil électrique au milieu des arbres.  Grrrrr!  En plus, quelques panneaux de signalisation routière et de stationnement viennent rompre le charme ancestral.  Autre grrrrr!   Pour mieux voir les détails à éliminer dans la photo, n’hésitez pas à cliquer sur celle-ci pour la voir en grand plan.

©Photo: Denise Sarazin

Dans cette photo retouchée, vous pouvez constater que Denise a choisi de faire un léger recadrage pour mieux faire ressortir ce beau quartier.  De plus, elle s’est tourné vers les outils tampon et clonage dans Aperture pour faire disparaître le lampadaire de même que le fil électrique dans la végétation.  Et par surcroît, magie! – plus aucun panneau de signalisation.  Une belle réalisation puisque le défi était de taille.

©Photo: Denise Sarazin

Voici un autre exemple soumis par Denise.  C’est une très belle scène: balcon d’une maison coloniale, le modèle bénéficie d’une superbe lumière, très beau bokeh pour mettre l’arrière-plan au flou.  Toutefois, on remarque cette malheureuse corde qui traverse le balcon et qui risque d’attirer notre regard.  Inutile et distrayant.

©Denise Sarazin

Et voici la photo retouchée.  Remarquable vous ne trouvez pas?  De belles améliorations apportées par Denise grâce à son logiciel de prédilection (Aperture ou à l’occasion Photoshop).  Léger recadrage pour retirer des éléments qui étaient distrayants à la gauche du cadrage.  Rehaussement de l’éclairage sur le sujet.  Lumière plus accrue sur la balustrade à l’arrière.  La lumière est encore plus présente sur le modèle et – ô stupéfaction! – la corde a complètement disparue du balcon grâce à nos outils tampon et clonage.

La photographe partage avec nous quelques-unes de ces astuces.  «Assez souvent, il faut éviter de cloner à partir d’une zone qui est immédiatement à côté des éléments qu’on veut retirer.  Ça saute souvent aux yeux qu’on vient de faire du clonage.  Parfois, il faut prendre nos repères dans une zone plus éloignée.  Le clonage devient alors plus subtil et plus nuancé.»

«Des fois, il faut aussi faire un cercle plus gros que nécessaire autour de l’élément à cloner pour que ça fasse plus naturel.  Si on concentre notre cercle trop immédiatement autour de l’élément à faire disparaître, la ligne de démarcation va trop paraître».  «En revanche, s’il s’agit de la peau et qu’on veut faire disparaitre  un bouton, c’est mieux de prendre l’échantillon très près de l’endroit à corriger et surtout, il vaut mieux travailler avec une opacité beaucoup plus basse (p. ex., 20%) et cloner à quelques reprises sur le même endroit pour que l’effet soit plus naturel. »

Les outils

Quels sont les outils qui peuvent nous permettre de manipuler des fonctions de tampon et clonage?  Il y en a quelques-uns dont certains sont gratuits.

Lightroom:

Voici le logiciel j’affectionne particulièrement (en plus des applications Nik’s Software) pour le traitement de mes photos.  Même s’il n’existe pas directement d’application pour le clonage et le tampon, je profite de la fonction de retouche des tons directs pour substituer certaines zones de l’image à des éléments.  Fonctionne bien pour des ensembles à retoucher.

Aperture:

Logiciel photo disponible uniquement pour les Mac.  Prix très abordable.  Logiciel recommandé par Denise Sarazin.

Photoshop:

Le grand classique et la super machine.  Riche en fonctions et en puissance.  Si puissant qu’il requiert toutefois une période d’apprentissage assez soutenue et prolongée. Coût d’achat passablement élevé. De nombreuses ressources et des tutoriels existent sur le Web pour vous aider dans votre apprentissage.

Photoshop Elements:

Version allégée de Photoshop, tant dans les fonctionnalités qu’au coût d’achat.  Certains outils pour corriger pour photos.  De nombreuses ressources et des tutoriels existent sur le Web pour vous aider dans votre apprentissage.

Paint.net:

Un outil que j’utilise à l’occasion pour certaines opérations, notamment de tampon et clonage.  Logiciel «à la Photoshop» mais gratuit puisqu’il s’agit d’un logiciel «libre de droit».  Il y a relativement peu de ressources sur le Web pour pour nous aider mais son comportement s’apparentant passablement à Photoshop, on y trouve nos marques assez facilement.

Gimp:

Autre logiciel que j’utilise à l’occasion.  Logiciel «à la Photoshop», encore plus puissant que Paint.net.  C’est aussi un logiciel gratuit puisqu’il  est «libre de droit».  Il y a relativement peu de ressources sur le Web pour nous aider mais son comportement s’apparente beaucoup à Photoshop.

PaintShop Pro X4:

J’ai toujours trouvé que les produits Corel étaient des produits de qualité, trop souvent dans l’ombre d’Adobe.  À 50$ actuellement, PaintShopPro X4 représente à mon avis une très belle aubaine.  Beaucoup de fonctionnalités et des ressources sur le Web pour appuyer votre apprentissage.

Merci encore une fois à Denise pour sa précieuse collaboration.  Cet article vous a-t-il été utile?  Vous arrive-t-il de retoucher vos photos pour éliminer certains détails?  N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires et observations.  Au plaisir les copains.

P.S. Seriez-vous partant si vous étiez en mesure de me soumettre une photo que pour j’y apporte des retouches et des commentaires pour la bonifier?  Cette démarche ferait partie serait incluse dans mes articles sous la forme «Vos photos, nos réponses».  Ça vous intéresse?  N’hésitez pas à commenter pour me faire connaître votre opinion ou encore m’envoyer un courriel.

Publicités
Cet article, publié dans Trucs et conseils sur des logiciels, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les outils tampon et clonage à la rescousse

  1. Jacques Vanhorick dit :

    Très bon article, instructif et complet. Je cherche un logiciel permettant le clonage et, grâce à votre article, je vais essayer Gimp avant d’acheter éventuellement Photoshop Element.

  2. VicMan’s Photo Editor. Photo Editor vous permettra de dessiner sur vos photos et de les transformer en véritables chefs-d’oeuvre grâce à sa fonctionnalité de retouche d’image intégrée. Choisissez un stylo, une brosse ou une gomme pour effacer et régler la taille de votre image, sa forme et sa transparence, amusez-vous à la colorier et à y ajoutez du texte. Des outils de distorsion vous permettront de réaliser plus d’une douzaine de variations de vagues, rotations, miroirs, etc. Le logiciel supporte plus de 20 formats d’images et les filtres compatibles avec Adobe Photoshop.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s