Le positionnement de votre sujet

Vous connaissez la règle des tiers. Vous savez que le positionnement de votre sujet principal en vertu de cette règle peut conférer un caractère plus dynamique à votre photo.  Ceci étant, mêmes si plusieurs comprenez cette règle (qui n’est pas un absolu), certains se demandent où positionner leur sujet dans leur cadrage? Tiers supérieur?  Tiers inférieur?  À gauche?  À droite? Cela a-t-il de l’importance?  Démonstration sur l’impact du positionnement d’un sujet. Petit exercice pour vous aider à identifier votre vision.  En prime, c’est vous qui déterminerez «votre» proposition de la photo en fonction des possibilités que je vous offre.

Bon début de semaine à vous tous.  Merci à tous les nouveaux abonnés de mon blogue. Vous êtes nombreux.  Manifestement, l’article de la semaine dernière sur le piqué a…piqué la curiosité de plusieurs milliers.  Il est plutôt rare que je bascule dans le billet d’humeur, dans le propos plus personnel.  Peut-être devrais-je y songer davantage? 😉  Non, qu’on se rassure. :-), je vais continuer à garder le cap sur des articles de formation.  Merci à tous ceux et celles qui ont partagé l’article et fait connaître ce blogue auprès d’autres passionnés photo.  Et n’oubliez que vous pouvez vous abonner à ce blogue via le menu à la droite afin de vous assurer d’être prévenu des nouvelles publications.

© Louis Lavoie photo. N'hésitez pas à commenter ou à vous procurer cette photo si elle vous plaît. You like this photo? Don't hesitate to comment or order.Vous connaissez la règle des tiers, c’est-à-dire la pratique de diviser notre cadrage en tiers afin de positionner notre sujet (principal) dans l’un de ces tiers.  Il peut s’agir du tiers inférieur, du tiers supérieur, du tiers à la gauche ou encore du tiers à la droite.  En fait, on subdivise notre cadrage en neuf blocs (3 colonnes x 3 lignes). Notre sujet doit être décalé du centre, idéalement localisé à une des intersections créées par ces blocs. Pourquoi?  Parce qu’on souhaite que l’oeil du lecteur se déplace dans la photo.  Si le sujet principal est directement au centre, l’oeil examine le sujet puis n’est pas porté à scruter le reste de la photo, à voyager dans celle-ci.  Si vous examinez la photo ci-contre, je souhaitais attirer votre regard vers ce morceau de tissu prisonnier d’un fil barbelé. Votre regard se dirige vers le bas, puis vous êtes porté à balayer le reste de la photo.  Le sujet dans ce cas-ci est positionné dans le tiers inférieur ce qui a permis de dégager le reste du cadrage pour éventuellement laisser place à un véhicule de couleur vive qui passait à cet endroit.

Photo of Manhattan taken in Brooklyn. © All rights reserved. Droits réservés.© Louis Lavoie photo. N'hésitez pas à commenter ou à vous procurer cette photo si elle vous plaît. You like this photo? Don't hesitate to comment or order.

Autre démonstration du positionnement du sujet, soit dans ce cas-ci un jeune adepte du skateboard que j’ai localisé dans le tiers inférieur à gauche.  J’ai privilégié cet endroit dans mon cadrage pour que l’oeil balaie ensuite le reste du cadrage. Dans le tiers inférieur, le jeune homme donne une référence à l’ensemble architectural. En privilégiant la position de gauche, il dégage et libère la vue vers Manhattan à l’arrière. Par ricochet, on peut mieux observer les tracés et lignes courbes au sol. Vrai que certains pourraient affirmer que l’ensemble architectural constitue le sujet de la photo mais il est connu que dans la hiérarchie de notre perception et de notre priorisation visuelle, une présence humaine retient toujours l’attention initialement, suivi d’une présence animale, d’une présence végétale puis finalement les matériaux inertes.

Un sujet, plusieurs interprétations.

Maintenant que nous avons compris que le positionnement influence la lecture de notre photo et sa portée auprès du lecteur, voici une situation où vous devez exercer votre choix. Quel sera-t-il?  Vous reconnaissez la situation classique: un matin brumeux sur la côte. Léger brouillard au large.  Quelques bateaux sympathiques qui sont amarrés.  Indolents. Tant mieux, nous pouvons donc tenter plusieurs versions pour notre cadrage. Initialement nous choisissons de positionner les bateaux dans le tiers inférieur.  N’oubliez pas que vous pouvez toujours cliquer sur les photos pour celles-ci en plus large format.

Or, on peut également positionner les bateaux amarrés dans le tiers supérieur.  Voilà qui donne une autre lecture au sujet.  Dans le 1er cas, nous accordons beaucoup d’importance au ciel brumeux qui surplombe le sujet.  Dans l’autre cas, c’est le plan d’eau que nous privilégions même si ce n’est dernier a peu de définition.   Même sujet (bateaux), mêmes éléments (eau, brouillard).  Toutefois, nous obtenons un résultat très différent. Forcément, il y a un espace plutôt vide autour de notre sujet: dans un cas, il s’agit de l’eau, dans l’autre, la nappe de brouillard.  Dans la photo du haut, quelle est votre lecture?  Et dans celle du bas?  Quelles ont été vos premières impressions?  Les bateaux sont-ils davantage mis en valeur dans l’une et moins dans l’autre?  Les bateaux ont-ils une caractéristique dans l’une plutôt que dans l’autre? Préférez-vous l’eau qui guide votre regard vers les bateaux?  Ou plutôt l’immensité qui les entoure?  Y a-t-il d’autres éléments de réflexion qui vous viennent à l’esprit?  Laquelle préférez-vous et que vous inspire-t-elle?


Juste pour ajouter à votre réflexion, voici une autre option qui s’offre à nous avec l’insertion, même modeste d’une portion de l’escarpement dans le tiers supérieur.  La terre ferme n’est pas loin, contrairement à ce qu’on pourrait penser dans les premières versions. Cet escarpement devient soudainement un point d’ancrage.  Les bateaux sont moins dans le vide.

Voici la même alternative dans le tiers inférieur.  L’arrivée de cet escarpement consolide le tout?  Ou plutôt perte de liberté et de grands espaces?

Voici donc les quatre choix qui s’offrent à vous.  Alors, quel est votre choix?  Et surtout, pourquoi?  Il est important d’identifier non seulement ce qu’on privilégie mais de nommer les raisons.  Identifier nos points de repère non seulement dans le registre esthétique mais également au chapitre du propos, du récit et de l’histoire.  Que vous raconte chacune de ces versions et au final, laquelle berce votre imaginaire.

N’hésitez surtout à pas à commenter.  Voici un article pour que vous preniez la parole. J’aimerais bien vous lire et connaître vos choix, votre interprétation.   Bonne semaine photo.  

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le positionnement de votre sujet

  1. morabezablog dit :

    J’aime la deuxième photo, pour l’équilibre bleu foncé donné par le coin inférieur droit. La photo est plus puissante, profonde, moins quelconque aussi je dirais :), même si j’aime la première

  2. morgane dit :

    J’ai une préférence moi aussi pour la première photo, les bateaux y sont posé au calme avec finalement pour point d’encrage une bouée (un peu de sécurité) et la brume donne ce sentiment de douceur et de liberté. Les bateaux sont juste portés par l’eau et peut être ses petits remous. dans la seconde photo ils me semblent plus prisonniers qu’autre chose car trop proche du bord supérieur. Et l’escarpement retire l’impression de liberté et de sécurité que je sentais dans la première image.

  3. Demouron dit :

    Bonjour Louis,

    J’aime beaucoup la photo du tissu. On peut se raconter une histoire sur ce bout de chiffon accroché à ce fil barbelé.

    Le skateboard, bien que très bien composé, me parle moins. Trop structuré, trop rigides ces bâtiments. Même la présence du jeune homme ne m’émeut pas. Mais je n’ai jamais été réceptive aux photos d’architecture.

    Pour les bateaux, mon choix, sans hésitation, se porte sur la première photo. J’aime l’idée du brouillard qui m’entraine loin, au-delà de la photo elle-même. Tout cet espace me donne la possibilité de rêver, de m’évader. Une sensation que je ne ressens pas du tout avec les trois autres.

    Merci pour ces explications, très simples, mais essentielles.

  4. petitgrand dit :

    Bien que cette règle soit importante, nous avons le droit de passer outre. La présentation d’un cadre photographique doit représenter l’histoire que nous voulons transmettre. Voilà la priorité. Le faire en connaissance de cette règle démontre notre créativité.

    Merci pour ce rappel des plus importants.

    • Vous avez bien raison. La règle des tiers est un point de repère pour créer certaines images de façon plus forte. Toutefois, l’essentiel est ailleurs, comme vous le dites très bien. Merci. 🙂

  5. François Biousse dit :

    Bonjour. Celle du tiers inferieur avec l’escarpement qui donne une échelle me plait bien. Elle laisse assez d’espace aux bateaux, à la brume et à la rêverie ! En tout cas bravo et merci pour tout ces tests qui sont un réel plaisir.

  6. carla dit :

    Très bon article! Il est toujours bon de rappeler les fondamentaux! Pour ma part j’opte pour la deuxième photo, les bateaux dans le tiers supérieur et la matière de l’eau au premier plan. Je n’ai pas besoin du point d’accroche terrestre, j’aime l’idée de voir ces bateaux flotter dans l’immensité et l’inconnu… par contre la matière de la surface de l’eau donne de la présence à cet espace et ne ferme pas le regard ou la lecture… Merci pour l’exercice 😉

  7. vbonnefond dit :

    Encore un super article, Louis! Mais où vas-tu chercher tous ces nouveaux sujets ?!

    Perso, j’aime quand la photo «respire». Aussi préféré-je la premier version, celle avec le ciel et sans point d’accroche. Mais il ne s’agit là que d’un goût personnel. Rien d’autre!
    Ma préférée de toutes est quand même celle du tissu sur le barbelé. Elle fonctionne tellement bien !
    À très bientôt 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s