Avoir le temps est parfois un luxe…

Pour faire une bonne photo, il faut prendre son temps. Soigner sa préparation.  Dans le cas de la photo de rue, il faut repérer puis patienter.  Le temps doit être considéré comme un allié. Sauf qu’il arrive parfois que nous héritons d’un mandat où les marges de manoeuvre sont minces et le temps est compté. Beaucoup!  Récit d’un shooting photo hors de l’ordinaire pour une artiste de cirque.  Ça vous surprend? 😉 

Merci d’être à ce rendez-vous à quelques jours du temps des Fêtes.  Je profite de l’occasion pour vous souhaiter de belles réjouissances à vous ainsi qu’à vos proches.  Que votre appareil photo vous accompagne dans vos festivités et rencontres familiales.  C’est aussi le temps de profiter des décors souvent féeriques pour faire de beaux portraits.

Quelques mots pour vous présenter le contexte ainsi que le défi que j’ai eu à relever il y a quelques jours pour photographier une artiste de cirque, Marie-Noël Bety, qui fait un numéro d’acrobatie avec du tissu.   Nous voulions profiter de la disponibilité de la salle où Marie-Noël se produisait ce soir-là pour réaliser des photos pour son portfolio artistique.

Un repérage des lieux la veille après l’installation du tissu m’avait permis de constater les contraintes avec lesquelles je devais composer.  Bravo, un rideau noir masque l’arrière-scène. Petit hic toutefois, un immense écran était devant celui-ci.  Voilà qui nous obligeait pour le shooting photo à amener l’artiste à travailler à quelques pieds à peine au-dessus de la scène.  C’était très bien d’un point de la perspective dans la mesure où je pouvais également m’élever un peu pour capter le mouvement.  Je voulais être presque au même niveau que l’artiste pour éviter la perspective habituelle pour ce genre de numéro quand les spectateurs voient l’artiste en contre-plongée, tout en haut.  Par contre, en raison de notre contrainte, impossible d’envisager des acrobaties comportant des mouvements rapides descendants ou des chutes contrôlées.  L’élévation n’était pas assez prononcée pour que ça soit sécuritaire.

Deuxième contrainte importante, Marie-Noël avait une performance en soirée. Conséquemment, il fallait qu’elle garde des forces.  Elle pourrait répéter certains mouvements mais il faudrait bien doser l’effort et éviter de reprendre des mouvements exigeants comportant beaucoup de tension.

Si on se résume, nous avions environ 30 minutes pour travailler.  Je devais être prêt rapidement et être sensible à l’énergie et aux forces de l’artiste. On devait travailler à basse altitude et s’assurer de la sécurité des mouvements.  Défi possible? En tous les cas, ce n’était pas le temps d’être tout à l’envers devant la tâche. 😉

Dans un tel contexte, je trouve que la clef principale pour réussir est celle de la visualisation et de la conception des photos que nous souhaitons faire.  Lorsque je fais un shooting photo, j’aime bien m’imaginer à l’avance les photos à capter.  J’aime bien avoir des points de repère visuels et avoir à l’esprit un style de photos qui conviendra au sujet.  Cette visualisation est d’autant plus cruciale lorsqu’on sait qu’on aura peu de temps pour le shooting.  L’expérimentation devient alors un luxe qu’on n’aura probablement pas.  Bien entendu, rares sont les shootings où tout va comme prévu.  Alors, un plan B est également une sage précaution.

J’avais prévenu Marie-Noël que je ferais des photos à la «Louis Lavoie». Un numéro de «tissu», discipline circassienne, est propice au mouvement.  Je visualisais donc des photos avec une exposition plutôt longue, donnant donc des rendus flous, évanescents.  J’avais également une 2e hypothèse de travail pour faire de l’exposition multiple (3 à 5 photos). Je voulais m’éloigner des photos statiques puisque le book de Marie-Noël comportait déjà plusieurs photos de cette nature.  Je visais à faire des photos «différentes». On fait allusion au fait que les artistes dans cette discipline circassienne sont comme des anges qui flottent.  Avec mes photos, j’ai voulu passer de l’allusion à l’illustration.

Côté technique, je comptais figer le mouvement de l’artiste après ma longue exposition avec un coup de flash sur le 2e rideau.  Puisque le tissu était de couleur blanc de même que les vêtements de l’artiste, j’avais besoin d’une lumière diffuse.  Voilà pourquoi j’ai eu recours à mon softbox Aurora Firefly que j’aime énormément.  Léger, très facile d’installation et à manipuler, très bien construit. Lorsqu’on a à travailler rapidement et à le déplacer, c’est un charme.  Pour ma connexion avec mon flash, allez hop mon vieux et fiable système Phottix Odin.  J’installe, j’allume et le déclencheur et les récepteurs se reconnaissent immédiatement.  Moins on a de temps pour réaliser nos photos, plus il importe d’avoir une bonne maîtrise de notre équipement et que celui-ci soit fiable.

Une grande majorité des photos prises ont été d’une durée d’exposition oscillant entre 0,3 seconde et 1/5 seconde.  Mes meilleurs résultats à mon avis ont été ceux avec une durée d’exposition un peu plus courte.  Je le disais précédemment, il était important pour obtenir le résultat souhaité que le flash le plus important se déclenche à la fin du mouvement, donc sur le 2e rideau. C’est ainsi qu’on obtient un long mouvement flou et que l’artiste apparaît figé.  J’ai toutefois fait une légère erreur dans mon exécution puisque j’ai négligé de désactiver la fonction pré-flash pour la mise au point.  Ce pré-flash, moins puissant que le flash principal, a toutefois saisi le début du mouvement.  Voilà pourquoi la silhouette de l’artiste apparaît dans bien des photos à deux reprises.  Ce n’était pas souhaité mais la plupart du temps, le résultat est surprenant et heureux.  N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour voir celles-ci en grand format.  

Et l’exposition multiple?  Le temps était compté et j’ai pu faire quelques photos seulement dont à une reprise pour un mouvement de chute.  Marie-Noël ne pouvait refaire ce mouvement sans compter que nous n’étions qu’à quelques pieds au-dessus de la scène. J’adore néanmoins le résultat final et «cacophonique».  Ça me rappelle des toiles ou fresque lorsqu’un grand nombre de personnages s’empilent les uns aux autres.  Ce qui est différent dans ce cas-ci, c’est le fait que les photos à expositions multiples captent souvent un mouvement latéral et non du haut vers le bas.

Installation photographique, 15 à 20 minutes.  Shooting 30 minutes.  Démontage photo: 15 à 20 minutes.  Il fallait être vite et savoir où on voulait aller.  Grâce à une belle complicité, une bonne préparation-visualisation-scénarisation de même que le très grand professionnalisme de Marie-Noël, j’ai pu obtenir un résultat qui me plaît et qui semble avoir beaucoup plu à l’artiste.

Vous savez que vous n’aurez que quelques minutes pour votre shooting photo?  Vive le repérage, la visualisation, l’anticipation.  Vive la conception à l’avance de ce que vous voulez comme style photo et surtout de bien maîtriser son équipement pour y parvenir. Évitez aussi d’apporter beaucoup d’équipements superflus au cas où.  Votre esprit et votre démarche risquent de s’embourber dans tous les champs des possibles.  On conçoit (un plan A et un plan B), on shoot et on vit avec les résultats en ce disant qu’on a fait de notre mieux dans le temps imparti et avec les contraintes. Plus souvent qu’autrement, les résultats seront à la hauteur de vos attentes et de celles de vos clients.

J’espère que cet article vous aura plu.  N’hésitez pas à commenter.  Vous avez égalemetn connu des shootings photo à grande vitesse?  N’hésitez à témoigner.  Vos mots sont importants.  

Advertisements
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Avoir le temps est parfois un luxe…

  1. Guy Mayer dit :

    Merci pour le contenu explicatif et l’excellente série

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s