La photo d’automne «habitée»

La saison d’automne est l’une des saisons les plus photogéniques qui soit.  Le mélange des couleurs est tout simplement spectaculaire.  Assez souvent, nous captons des photos paysages de la saison.  Nous isolons des lieux, la végétation, certains arbres ou un panorama.  On inclut parfois des animaux dans nos photos d’automne. Plus souvent qu’autrement,  l’être humain est souvent un élément qui ne cadre pas dans notre décor.  Pourquoi?  Et si au contraire, on faisait de la photo d’automne «habitée»?

Bonjour à vous tous.  Content de vous retrouver.  Surtout content d’avoir quelques heures pour mettre en ligne un sujet que je cogite dans mon esprit depuis plusieurs semaines.

L’idée du sujet m’est venu alors que je me retrouvais à faire de la photo d’automne dans deux parcs fort achalandés.  Bien sûr, je recherchais des sujets avec les belles couleurs d’automne.  Le cadrage de certains arbres regroupés s’imposait comme hypothèse mais le tout était un peu laborieux et la patience était fortement sollicitée puisqu’assez souvent, une famille, un promeneur, une joggeuse s’annonçait dans le décor.  Au merveilleux Jardin botanique de Montréal particulièrement, espérer l’absence d’êtres humains dans mon cadrage était pratiquement impossible, surtout vers le milieu de la journée.

Plutôt que de lutter contre la présence de personnages dans mes photos d’automne, pourquoi alors ne pas plutôt chercher à les incorporer?  Puisqu’il fallait faire avec, dès lors, je me mis à la recherche des lieux les plus propices pour capter des personnes à l’intérieur d’un magnifique décor.



Un des défis supplémentaires que je suis donné a été d’inclure mes personnages à l’intérieur d’un cadre créé par des éléments naturels.

C’est intéressant de constater que les coloris distincts dans les branches et les arbres nous permettent de mieux visualiser les possibilités d’un cadre dans un cadre comme je l’illustre dans les photos ci-bas.




Vous le savez déjà, les coloris d’automne sont à leur meilleur en début de journée ou encore en fin d’après-midi c’est-à-dire au moment où les ombres s’allongent, où la lumière devient plus dorée.  Les journées plus nuageuses sont également fort intéressantes pour permettre aux couleurs de s’exprimer plutôt que d’être terrassées par un éclairage trop dru.

J’espère que l’article d’aujourd’hui vous a plu.  N’hésitez pas à commenter.  Vos mots sont importants.  Merci pour votre présence.  Elle est essentielle.  

Publicités
Cet article, publié dans Sources d'inspiration, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour La photo d’automne «habitée»

  1. Vos photographies sont vraiment magnifique, merci de ces beaux partages. J’y reviendrai puisqu’en même, les conseils sont précieux.

    Belle journée.

  2. Evelyne dit :

    Superbes photos et propos.

  3. Christelle dit :

    C’est une réflexion qui va me faire réfléchir avant de faire la photo ,c’est vrai qu’Inclure une présence dans une photo de paysage , donne vie à la photo ,attire l’ oeil , certaines présences sont plus intéressantes que d’autres ,il faut choisir ses personnages … De très belles photos , merci

  4. christinekerverdo dit :

    Quelles belles idées pour inclure des personnages! En perspective ou dans un écrin de feuilles et d’arbres c’est magnifique. Merci pour ces photos je partage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s