Exercices pour votre oeil photographique

C'est du bonbon

Photo (cliquable): Louis Lavoie

Pour plusieurs, l’arrivée du printemps est le signal qu’ils attendent pour sortir à nouveau leur équipement photo.  L’oeil photographique est en plein éveil, comme la nature d’ailleurs.

Pour les photographes qui sortent souvent ou encore qui renouent fréquemment avec les mêmes thèmes, voici quelques pistes pour exercer votre oeil photographique, pour rendre celui-ci plus affûté, plus observateur.  Bien entendu, les pistes suggérées exigent qu’on accepte de sortir d’une certaine zone de confort, qu’on accepte de se tromper ou de moins bien réussir.

Connaître son équipement

Avant d’aborder le 1er exercice, un préambule s’impose.  Difficile de se concentrer sur son oeil photographique si on n’est pas parvenu à bien connaître son équipement photo – autant le boîtier que nos lentilles.  Comment basculer de la mesure d’exposition évaluative à une mesure «spot»?  Quel cadrage me permet une lentille 50mm fixe comparativement à un zoom 17-55mm?  Pour ce faire, je me donne parfois des devoirs – comme ce fut le cas le weekend dernier pendant lequel je me suis promené constamment avec mon fisheye Lensbaby que j’avais délaissé depuis quelques temps.  Manipuler ce dernier pendant plusieurs heures et dans diverses situations me permet de mieux connaître ses possibilités.  Mon oeil photographique peut maintenant entrer en jeu.

1, 2, 3…Stop!

Voici un exercice que je reprends de l’excellent blogue photo Digital Photography School.  L’exercice est à la fois simple mais exigeant.  Prenez votre boîtier et une seule lentille – la chose étant également jouable si vous faites de la photo avec un appareil compact.  Que vous vous déplaciez sur la rue, dans la nature, dans un parc ou ailleurs, immobilisez-vous soudainement à un endroit donné sans avoir pris de repère au préalable.  Puis identifiez votre sujet et votre photo à faire  dans un rayon de 3 à 5 mètres de votre arrêt.  Faites votre photo.  Reprenez votre marche et encore une fois, sans avoir au préalable repéré un sujet, immobilisez-vous et identifiez votre sujet par la suite dans un rayon de 3 à 5 mètres.  L’imagination sera souvent assez fortement sollicitée.  Peut-être qu’à priori rien ne voudra retenir votre attention mais forcez-vous à trouver un sujet.  Les textures d’un mur peut-être?  L’ombre au sol?  Une macro?  Le passage de nuages au-dessus d’un édifice avoisinant?  Trouvez.

L’exercice devient passionnant lorsque vous faites votre sortie en compagnie d’un(e) autre photographe ou d’un(e) ami(e).  L’autre personne peut être celle qui vous indique quand vous arrêter.

Je «thème», tu «thèmes», il «thème», nous «thémons»!

Plusieurs groupes proposent des thèmes photos intéressants et diversifiés qui nous obligent à partir à la chasse de photos.  On ne fait pas une sortie pour glaner au hasard des photos mais on sort avec un objectif précis.  Sur Flickr, plusieurs de ces groupes existent.  J’ai notamment à l’esprit le groupe «A comme…, B….».  En mars, les membres du groupe devaient afficher des photos ayant pour thème des «boucles».  Pendant le mois d’avril, le «café» est à l’honneur.  Intéressant de voir comment ce thème est abordé par les uns et les autres (macro vs photo de produit vs etc.).  Et pour le mois de mai, avec la lettre D, vous recommanderiez quoi?

Vous pouvez également vous donner un thème spécifique lors de vos sorties.  Pourquoi ne pas essayer de repérer des formes évoquant une lettre (S, C, L, N, etc.)  lors d’une sortie au centre-ville?  Essayez-le et vous serez étonné de ce que votre oeil repèrera. Donnez-vous un thème tel les reflets, la fumée, des jeux d’ombres, etc.  Il vient de pleuvoir.  Chic, notre thème est choisie.  Les flaques d’eau! on se concentre que sur les flaques.  Vous pouvez vous faire une liste de thèmes que vous aimeriez aborder.

Et puis, pourquoi ne pas essayer de faire du noir et blanc pendant toute une journée en modifiant les commandes de votre appareil photo.  Vous verrez comment votre oeil photographique réfléchira en terme de formes et de sujets plutôt qu’en termes de couleurs et de teintes.

Oeuvre

Photo (cliquable): Louis Lavoie

À la manière de…

Voilà un exercice qui est fort intéressant et qui combine une bonne culture  et connaissance de l’histoire de la photographie et des exercices pratiques.  Comme le nom l’indique, il s’agit de produire des photos inspirés d’un photographe ou encore d’un artiste en arts visuels.

La photo de droite pourrait s’inscrire dans un tel exercice.  Les noirs profonds que j’affectionne en photo noir et blanc ne sont pas sans rappeler la photographie de Daido Moriyana.  Prenez-vous au jeu et faites des photos en ayant à l’esprit un photographe qui vous inspire.  Parcourez des bouquins et des livres photo.  Si votre budget vous le permet, vous pourriez louer un ou deux éléphants à raison de 7 000$US par jour (par éléphant) et vous prendre, un tant soit peu, pour Richard Avedon. ;-))

La totale

Les projets de type «365 days» sont pour les plus mordus.  Une photo par jour, à chaque jour, pour une année complète.  Ouf!  Véritable marathon d’endurance, d’imagination, de détermination.  Exigeant pour le boîtier, l’ordinateur…et la relation amoureuse.  De nombreux groupes sur Flickr existent pour les marathoniens.  Au terme de l’exercice par contre, votre oeil photographique sera dans une forme hors du commun.

Bonne pratique.  Bon entraînement.  Rappelez-vous que si vous ramenez une bonne photo de votre sortie, celle-ci est réussie.  Ce n’est pas le nombre qui compte.

P.S. Arggggggg!

Un post-scriptum ou une post-angoisse!  On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres.  Fin d’un weekend photo.  Je prends ma fiable carte mémoire compact flash SanDisk Ultra II de 8g (vieille de 4 ans) et l’insère dans mon ordinateur pour télécharger les photos prises.  !!!!  Lightroom est incapable de lire les fichiers.  Stupéfaction.  Je remets ma carte dans mon appareil photo pour vérifier.  Arggggggg!  Mon appareil photo n’est plus capable de lire la carte.  «Prière de formater» m’indique-t-il.  STOP!  Heureusement que par expérience je sais qu’il ne faut pas procéder au formatage.  Formater, c’est dire adieu aux données sur la carte, si elles existent toujours!

Je me suis tourné vers un logiciel de récupération des données sur des cartes mémoire défectueuses ou encore sur un disque dur abîmé.  Le logiciel gratuit «Zero Assumption Recovery» a récupéré 600 fichiers sur ma carte mémoire.  Le logiciel a récupéré les fichiers dans un format TIF alors que mes fichiers originaux étaient des RAW.  Mais qu’importe.  Je ne fais pas la fine bouche.  Les fichiers ont pu être récupérés, c’est l’essentiel.  Ouf et reouf!    Heureusement que ce n’était pas les photos d’un mariage ou encore d’un événement sportif que j’avais à couvrir.

L’adage est donc tristement vrai.  La question n’est pas de savoir SI nos équipements – carte mémoire, disque dur, disque dur portable – vont lâcher mais plutôt de savoir que faire QUAND ils vont lâcher.

Enrichissez mon propos avec vos commentaires et vos questions.  Avec vos mots, ce blogue n’en deviendra que plus riche.  N’hésitez pas à participer à mon sondage afin que je puisse mieux connaître les gens qui me lisent.

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, Thèmes photo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Exercices pour votre oeil photographique

  1. Aubry Varen dit :

    Merci pour ce blog louis, j’ai fais l’acquisition de mon premier reflex il y’a peu, à l’origine pour des photos de vacances et me suis vite rendu compte de la nouvelle dimension que prend la photographie quand on s’y intéresse de plus près. Je suis on pourrait dire « extrêmement débutant » et c’est peu dire (je commence tout juste à apprivoiser le mode manuel de mon d5100). Les conseils de ce blog sont donc pour moi d’une aide très appréciée et me permettront peut-être de m’améliorer et de faire de biens jolies photos.
    Merci encore pour toutes ces précieuses informations.

    Aubry Varen (Aron daworld)

  2. ludiphoto dit :

    cet article est génial et me donne des idées, je n’aurais jamais penser allée dans la rue, stopper et chercher mon sujet, de cette façon, et c’est tout à fait exact ,rien de mieux pour exercer son oeil. merci pour cet article

  3. André Sénécal (asen194) dit :

    Bonjour M. Lavoie !

    Je me abonné à votre blogue « La capuchon et la lentille » depuis peu.
    Je considère votre blogue comme une référence pour découvrir le monde de la photo.
    Plus que ça, je crois que ça me permet de découvrir plus précisément le monde des photographes.
    Avec les trucs et astuces de pro, ainsi que toutes les liens et références que vous nous fournissez,
    votre blogue est une vraie mine d’or pour un débutant passionné comme moi.

    Bravo et merci pour toutes les heures de travail que vous y mettez !

    André Sénécal (asen194)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s