Un petit truc Photoshop…sans Photoshop!

Lanternes chinoisesJe partage un petit truc qui peut vous être utile surtout lorsque vous voulez faire de la photo dans un endroit magnifique mais très achalandé. Le lieu est idyllique mais pas moyen d’avoir une vue dégagée dans votre cadrage, des gens circulant constamment. Comment parvenir à faire des photos de lieux qui nous intéressent en tentant d’avoir le moins de passants possibles et surtout, en ne voulant pas passer des heures sur Photoshop pour tenter de les effacer après coup?

Lanternes chinoises

Photo (cliquable): Louis Lavoie

Merci à vous tous pour le bel accueil que vous avez réservé à mon vidéo.  Si j’en juge par vos commentaires et les statistiques de fréquentation, vous avez apprécié le sujet.  Quelques-uns parmi vous se sont fabriqués le monopode à cordelette?  Vous a-t-il été utile?  Merci du partage, de votre visite et de vos observations.  Toujours aussi apprécié.  N’oubliez pas que vous pouvez toujours me part de vos suggestions de thématiques par le biais des commentaires ou encore via mon sondage.

Je partage un petit truc qui peut vous être utile surtout lorsque vous voulez faire de la photo dans un endroit magnifique mais très achalandé.  Le lieu est idyllique mais pas moyen d’avoir une vue dégagée dans votre cadrage, des gens circulant constamment.  L’exposition des lanternes chinoises au Jardin botanique de Montréal est un bon exemple.  Josée B., que j’ai eu le plaisir de côtoyer dans mon cours photo, revient justement de Chine et ses photos de la Cité interdite me rappelle combien l’endroit est achalandé.  Comment parvenir à faire des photos de lieux qui nous intéressent en tentant d’avoir le moins de passants possibles et surtout, en ne voulant pas passer des heures sur Photoshop pour tenter de les effacer après coup?

Facile.  La longue exposition est un outil intéressant à avoir dans votre sac photo et qui vous permet de produire des photos qui vont vous surprendre.  La photo du haut est une photo HDR, c’est-à-dire une photo qui résulte de l’assemblage de trois photos prises à des expositions différentes.  J’ai déjà écrit un article sur le processus de création d’une photo HDR.  Dans le cas présent, une de mes trois photos a été exposée pendant 8 secondes, la 2e pendant 2 secondes et la dernière pendant 30 secondes.  Pendant les 45 secondes approximativement qu’a duré la prise de mes trois photos, environ une quinzaine de personnes ont défilé dans le cadre de la photo.  Or, à peine une est un peu visible dans le bas à droite.  La circulation des autres ont produit ce léger filet qui, au bout du compte, donne un certain cachet à la photo – du moins, à mon avis ;-).

Photo: Louis Lavoie

Pour réussir la longue exposition, la recette et les ingrédients vous sont maintenant connus: trépied obligatoire et filtre de densité neutre.  Déclencheur souple au besoin ou encore utilisation de la fonction «retardateur de déclenchement» (2 secondes ou 10 secondes à votre convenance).  Quelle durée d’exposition?  Comme vous pouvez le constater dans la photo ci-contre, ma durée d’exposition de 2,5 secondes fut insuffisante pour faire disparaître les passants.  La combinaison 8 secondes – 2 secondes – 30 secondes pour la photo HDR du haut a donné des résultats plus intéressants.

Buisson ardentDans le cas de cette photo, l’exposition pour celle-ci a été de 30 secondes.  Pendant cette durée, je me suis déplacé dans le cadre de la photo pour faire du «light painting» sur l’arbuste.  Puisque je me suis assuré d’être constamment en mouvement, l’appareil photo n’a jamais été en mesure de capter ma présence.  Pas besoin de «photoshoper» ou d’effacer quoi que ce soit, tout naturellement, grâce à la longue exposition, mon passage ne paraît guère.

«Et un esprit passa...»

Photo (cliquable): Louis Lavoie

Pour mieux illustrer le phénomène, voici une photo dont l’exposition a été de 60 secondes.  Pendant 40 de ces secondes, je suis resté immobile dans le cadre de ma photo.  Mon mouvement de déplacement vers l’endroit n’a pas été capté par l’appareil tout comme le mouvement pour quitter l’endroit.  Je n’ai tout simplement pas été suffisamment en place pour que l’appareil fige ma silhouette.  Pour avoir une silhouette bien complète sans aucune transparence, il aurait fallu que je sois déjà en place dès le début de la photo et que j’y reste jusqu’à la fin.  Certains équipements existent pour déclencher votre appareil à distance, même dans le mode de la longue exposition («bulb»).

La longue exposition peut donc servir dans plusieurs situations.  Dans quelles autres situations la longue exposition vous serait-elle utile?  Merci du partage et de vos commentaires. 

Publicités
Cet article, publié dans Conseils et découvertes sur l'équipement, Techniques photo, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un petit truc Photoshop…sans Photoshop!

  1. Sylvain Lavoie dit :

    Et dire que je croyais que l’homme invisible était de la science-fiction! …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s