Une bouteille à la mer

La photo est une source de créativité.  Cette créativité s’exerce par plusieurs actions de votre part.  Par exemple, que choisissez d’inclure dans votre cadre? Quelle profondeur de champ privilégiez-vous?  Sur quel élément choisissez-vous de faire votre mise au point?  En jouant avec ces éléments, vous êtes capable d’obtenir des versions différentes d’un même sujet.  Pas convaincu?  Poussez l’aventure (et l’exercice) à faire plusieurs interprétations d’un sujet sans même déplacer votre cadre.  Vous obtiendrez combien de versions différentes?  Et laquelle retiendrez-vous?  Pourquoi?  Voici un bon exercice pour vous amener à ne pas lancer une bouteille à la mer en espérant avoir de bons résultats mais plutôt développer votre technique pour obtenir de bons résultats.  Une suite à lire.

Une p’tite trouvaille

Une autre petite suggestion d’achat du magasineur que je suis. 🙂 Je viens de constater que l’excellent appareil compact LX5 de Panasonic a connu une baisse importante de son prix de vente.  369$ seulement chez B&H.  Qui plus est, en vous procurant l’appareil photo à ce prix, la nouvelle version de Lightroom 4 vous est offerte à 99$ seulement comparativement à 149$.  Décidément, difficile de dire mieux.

♫Trois fois passera….♪

Au gré d’une sortie avec mon groupe photo de Terrebonne, j’ai repéré un sujet qui a retenu mon attention.  Cette bouteille immobilisée dans la glace m’est apparu sympathique.  Toutefois, comme je l’ai signalé dans un article précédent, pas besoin de se précipiter pour prendre une photo immédiatement même si la bouteille retient mon attention.  Manifestement, mon sujet ne va disparaître soudainement, ni s’envoler.  J’ai donc tout mon temps pour en faire le tour, examiner toutes les options afin d’identifier la perspective et le cadrage le plus intéressant pour faire ma photo.

L’exercice est devenu intéressant lorsque j’ai vu la composition que je pouvais obtenir en profitant d’un détail de l’armature d’un banc de parc au-dessus de cette bouteille.  Sans m’être déplacé autour de mon sujet, je n’aurais jamais imaginé une telle composition.  À partir d’ici et surtout grâce à deux éléments en particulier, soit la bouteille et l’armature du banc de parc, j’ai créé un premier effet qui me permet de distinguer très clairement le détail de l’armature tout en évoquant cette bouteille.  N’avez-vous pas l’impression d’une bouteille échouée?  Pour obtenir ce résultat, j’ai fait ma mise en point sur le lettrage de l’armature pour l’avoir bien net.  Ouverture: F2.8, vitesse: 1/1000 seconde, ISO: 100.

Sans déplacer mon appareil photo, je me suis mis en quête d’une 2e version pour cette même photo.  Cette fois-ci, j’ai choisi de faire ma mise au point sur la bouteille plutôt, provoquant ainsi un flou de l’armature.  Le résultat est bien différent vous ne trouvez pas?  Avez-vous comme moi l’impression d’un hublot de navire qui se déplace?  La bouteille m’apparaît plutôt flottant sur la mer, à la dérive.  Elle semble être apparue soudainement dans notre champ de vision.  Il semble y avoir du mouvement.  Pour obtenir ce résultat, mise au point sur la bouteille.  Ouverture: F2.8, vitesse: 1/1600 seconde, ISO: 100.

Je me suis appliqué à produire une 3e version de la situation.  Dans ce cas-ci, j’ai cherché à tout mettre au net.  L’effet est alors tout à fait différent.  Tout est relativement précis.  On distingue bien les éléments tout autant du côté de la bouteille que de l’armature du banc de parc.  L’impression de mouvement n’est plus puisque la glace est bien distincte et présente dans l’ensemble du cadre.  Par contre, plusieurs apprécieront la précision et les nombreux détails plus présents que dans les autres photos.  Pour obtenir ce résultat, j’ai fait la mise au point sur la bouteille.  Ouverture: F22, vitesse: 1/10 seconde, ISO: 100.

Laquelle des trois préférez-vous?  La bouteille floue?  Celle où la bouteille est plus précise?  Ou tout est au net?  Pourquoi?  N’hésitez pas à partager votre préférence dans les commentaires.

À votre tour maintenant.  Trouvez un sujet quelconque.  Cadrez celui-ci (idéalement avec un trépied).  Amusez-vous à prendre quelques photos en modifiant à chaque fois des éléments (profondeur de champ, mise au point) afin d’obtenir des versions différentes les unes des autres.  À la fin, identifiez celle qui  illustre le mieux ce que vous vouliez exprimer de cette scène.  Faites l’exercice à plusieurs reprises.  Vous développerez votre oeil photo, votre créativité et une agilité à modifier les réglages de votre appareil photo.   En prime, mine de rien, vous développerez aussi votre propre style.  Voilà donc un devoir à faire qui ne devrait pas vous laisser…de glace. 😉

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une bouteille à la mer

  1. Bonjour Louis
    C’est encore un bel exercice que tu nous proposes aujourd’hui. La profondeur de champ est une préoccupation constante et je crois effectivement qu’elle doit être soignée et travaillée, quand on a le temps de prendre une photo. Tu nous le montres bien, ici avec les trois bouteilles. La première met en valeur le graphisme du banc, qui présente peu d’intérêt à mon avis car on ne comprend pas la photo. Dans la deuxième, le tour du banc est flou et seule la partie antérieure de la bouteille est nette, le reste est flou. Personnellement j’ai du mal avec les photos floues, qui sont très à la mode ici… Je préfère donc nettement la troisième : nette de partout, elle restitue parfaitement le cadre et l’ambiance. La scène est parfaitement compréhensible et l’on ressent fortement le froid de la glace. Merci pour cet exercice très intéressant et formateur.
    Il reste que, lorsque le temps nous manque, lorsqu’une photo doit être prise « sur le vif » car la scène ne dure qu’une fraction de seconde, on risque de rencontrer de sérieux problèmes de profondeur de champ si l’on n’a pas préalablement réglé son appareil… Raison de plus pour choisir quelles photos l’on veut faire lorsqu’on sort avec son appareil…. Choix difficile.
    Merci Louis pour tous ces bons et précieux conseils…
    Belle journée à toi…. le printemps est là !
    André

    • Merci André pour ce commentaire et votre présence. Toujours aussi apprécié. Pour être prêt sur le vif, je privilégie la règle voulant que notre lentille est la plus performante habituellement 2 à 3 crans au-dessus de son ouverture maximale. Si j’ai une lentille dont l’ouverture maximale est F2.8, trois crans au-dessus va m’amener à F8. Je règle mon ouverture à celle-ci et je ne me pose plus de question. C’est l’ouverture consacrée pour plusieurs. Si on a plus de temps pour réagir et s’ajuster, tant mieux mais pour réagir rapidement, c’est une solution que je vous propose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s