Les vues de l’esprit

Glacier Drang-Drung - ZanskarLa musique dans les centres d’achat depuis quelques semaines?  Les enfants sont fébriles?  La classique parade est à votre agenda?  Vous ne vous trompez pas.  Tous les signes concordent: Noël arrive sous peu et avec ce dernier, les nouveaux produits des manufacturiers photos avec leurs promesses de lendemains meilleurs.  Si, si, le fameux boîtier avec tous ses mégapixels qui enfin nous permettra de ne rater aucune photo et qui produira des chefs-d’oeuvres à la National Geographic est là.  Sans doute.

Vraiment? 

Glacier Drang-Drung - ZanskarBon début de semaine les amis.  Je ne peux vous remercier suffisamment pour votre présence hebdomadaire.  Salutations particulières à tous ceux et celles qui ont découvert ce blogue au cours des récentes semaines.  Vous êtes nombreux à l’avoir fait puisque mon blogue a atteint plus de 5 000 visites au cours du mois d’octobre soit son plus haut niveau depuis sa création.  Vous êtes régulièrement plus de 1 200 à parcourir mes articles à chaque semaine.  C’est formidable, inespéré et très apprécié.  N’hésitez pas à partager vos découvertes avec vos amis, connaissances et autres passionnés photos via Facebook, Google+ ou encore Twitter.

Avant de plonger dans le sujet de la semaine, allons-y des mises en garde d’usage.  Même si j’utilise de l’équipement Canon, je ne suis pas lié d’aucune façon à ce manufacturier.  Comme je vous l’indique également à chaque fois, si j’inclus quelques trouvailles ou nouveautés dans un article, les hyperliens vers le magasin B&H ou encore vers certains fournisseurs (Adobe, Nik’s Software, Amazon) permettent de recevoir – le cas échéant –  une modeste ristourne sur vos achats auprès de ces fournisseurs.  Tenir un blogue est loin d’être une opération financièrement rentable mais l’expérience est une vraie richesse sur le plan de la créativité, de la recherche et des relations humaines.  Et loin d’encourager la consommation, l’article de cette semaine se rapprochera davantage de l’auto-critique car vous savez les amis combien j’aime bien magasiner dans le domaine photo pour les autres…et quelques fois pour moi. 😉  Or le moment est opportun – compte tenu du foisonnement d’offres qui pleuvent en cette période de l’année – d’analyser et de réfléchir avant de plonger…moi y compris.

Le chant des mégapixels

Vous entendez cette musique à la radio?  Vous voyez ces publicités dans les magazines photos et sur les blogues?  C’est le chant des mégapixels, le chant des nouveautés qui s’agite dans les haut-parleurs et à pleines pages.  À chaque semaine depuis quelques temps, les Canon, Panasonic, Olympus, Sony, Nikon, Zeiss, Rokinon, Samyang, Leica, Manfrotto, Think Tank et combien d’autres vous font de l’oeil.  Les géants Canon, Nikon, Sony viennent de mettre sur le marché de nouveaux boîtiers plein capteur («full frame»).  Les boîtiers hybrides sont en plein essor et les Panasonic, Olympus, Nikon, Sony, Canon et Fuji jouent du coude dans ce segment de marché.  Ces produits sont de grandes qualités.

Les offres publicitaires pleuvent?  Amusons-nous à prendre au hasard certains extraits des publicités pour des boîtiers dans des magazines que nous consultons régulièrement.  «Révolutionnaire.  Une fois de plus.»  «Le 1er bridge d’une nouvelle génération.» «Manquer une photo n’est plus une option.» «Shoot wow, share now» «Notre boîtier amène votre créativité à de nouveaux niveaux.» «Permettez au photographe en vous de s’exprimer avec notre caméra intelligente.» (!) «Créez de l’émerveillement» «En toutes circonstances, le nouveau (soyons gentil, taisons le nom) établit un nouveau standard qui révolutionne vos horizons créatifs.»

Fascinant.  Il faut relire, c’est presque trop drôle.

«Manquer une photo n’est plus une option.»  «Shoot wow, share now» «Notre boîtier amène votre créativité à de nouveaux niveaux.» «Permettez au photographe en vous de s’exprimer avec notre caméra intelligente.» «En toutes circonstances, le nouveau (soyons gentil, taisons le nom) établit un nouveau standard qui révolutionne vos horizons créatifs.»

Euh…le photographe qui fait la photo, il est où?  Ah oui, dans le cas du premier slogan, c’est le malhabile qui rate ses photos à l’occasion.  On doit sans doute parler de moi car je rate mes photos à l’occasion.  Même dans des moments cruciaux.  Même dans des contrats où je parviens à sauver la donne in extremis.  Voilà qui m’angoisse dorénavant de savoir que «manquer une photo n’est plus une option.»  Ciel!

Dans les autres cas, fascinant de voir que les appareils photo font tout pour faire de vous une star de la photo.  Si, si.  Mettez tout les paramètres en mode auto, appuyez sur le déclencheur et vous – et la planète – serez émerveillés.  Si, si, c’est écrit.  L’appareil se charge de vos émotions, de votre regard.  Il prendra même en charge la créativité qui sommeille au plus profond de vous.  C’est écrit.  Vous sortez, vous dégainez, vous diffusez et vous êtes acclamé.

Formidable!  Une véritable révolution. (sic!)

Les vues de l’esprit

La farandoleVous êtes à même de le constater, l’industrie photo consacre des sommes publicitaires importantes pour faire connaître ses produits.  En prime, on observe depuis l’avènement du numérique un rythme effréné dans la mise en marché de nouvelles versions des produits.  Chez les principaux manufacturiers, il n’est pas rare de constater que de nouveaux modèles font leur apparition dans chacune des gammes de produits aux 18 mois approximativement.  Le nouveau modèle est plus performant que l’ancien, a de nouvelles fonctionnalités ou caractéristiques sans lesquelles nous ne pourrions réussir de bonnes photos, etc. Ceci est indéniable sans quoi, pourquoi sortir un nouvel appareil.

Lorsque vous avez pris la décision d’acheter votre dernier appareil, plusieurs raisons ont guidé votre choix.  Possiblement le chant des mégapixels ou des sirènes a peut-être habité votre esprit pendant quelques instants.  Ça été mon cas pour mes premiers achats.  Pourquoi aurais-je acheté un appareil plus ancien que le dernier modèle mis en marché?  J’avais besoin du dernier cri.  Pourquoi se priver de ces nouveaux appareils qui – selon les dires – nous permettraient de réussir chacune de nos photos avec une créativité jamais atteinte jusqu’à maintenant et une performance qui arrachera des «wow» bien sentis de la part de nos proches.  Pourquoi s’en priver?  Pourquoi bouder notre plaisir?

Il n’est pas question aujourd’hui que j’interrompe votre désir pour un nouvel équipement.  Je ne suis pas différent.  Le nouveau Canon 6D me réclame.  La gamme Fuji a produit de vraies petites merveilles au cours des deux dernières années dont le superbe X100, le XPro-1 et le X10.  J’aimerais peut-être avoir un nouvel appareil compact (et transformer mon fidèle G11 en un nouvel appareil infrarouge).  Et cette lentille pancake 40mm est craquante.  Que de tentations!

Si vous croyez qu’un nouvel équipement peut faire progresser votre cheminement photo de façon prononcée, plongez!  Allez-y!  Les aubaines des prochaines semaines peuvent rendre le moment plus opportun.  Mais avant de se faire, j’aimerais vous encourager à analyser vos besoins, à vous questionner dans le but d’éliminer «les vues de l’esprit».  En fait, je m’emploie à avoir une certaine réserve personnelle pour prendre le temps d’analyser mes véritables besoins.

Jardin chinoisMirage, mirage

La photo ci-dessus m’amène souvent des commentaires élogieux.  On veut savoir quel appareil j’ai utilisé pour la prendre.  On veut connaître mon équipement.  Grosso modo, on cherche à savoir quel équipement on devrait avoir en sa possession pour obtenir un résultat similaire.  Si on a le même équipement entre les mains, on devrait réussir non?  Automatiquement non?  Justement, non!  Tout n’est pas qu’automatisme ni d’un équipement contemporain.  À preuve, cette photo a été prise avec un modeste Canon G6 (modifié pour l’infrarouge) dont la mise en marché remonte en août…2004.

Pour tenter d’effacer les mirages, voici quelques éléments de réflexion qui à mon avis s’imposent avant d’envisager le rehaussement de notre équipement.

C’est en raison de mon équipement…ou de moi?

Prenez vos dix meilleures photos.  Les dix meilleures selon votre appréciation.  Imprimez-les ou mettez-les dans un dossier où vous pouvez les examiner pendant plusieurs minutes.  Analysez-les.  Pourquoi sont-elles vos meilleures?  Quelles émotions expriment-elles?  Pourquoi vos proches et d’autres personnes sont-elles touchées par ces photos?  Ultimement, dans la réussite de ces dix photos, quelle est la part du succès qui est attribuable à votre équipement et celle qui relève davantage de votre oeil et sensibilité de photographe?

Prenez vraiment le temps d’identifier vos dix meilleures photos et identifiez-les dans un dossier ou dans votre catalogue Lightroom.  Je reviendrai sous peu avec des exercices à faire avec celles-ci.

Zanskar

Quel âge a votre appareil?

À combien de déclenchements êtes-vous rendus avec votre appareil?  5 000? 10 000? 15 000?  Moins de 25 000?  Il est à moins de 25 000?  Pour la plupart des appareils, vous n’avez probablement même pas franchi le quart de la durée de vie prévue pour votre appareil.  Il se réchauffe à peine.  A-t-il des marques d’usure?  Même pas?  Il est comme un neuf alors et il est supposé remplir toutes les promesses qui vous ont amené à en faire l’acquisition il y a quelques temps.  Si, si.  Vous commencez à peine à le connaître, à savoir comment il réagit dans certaines situations, comment on peut obtenir une performance optimale.  Pour mon voyage au Ladakh (photo ci-dessus), j’ai décidé d’opter pour mon Canon 40D même si j’avais un appareil plus contemporain (Canon 7D).  J’en explique les raisons dans ce vidéo.  Ai-je fait de moins belles photos parce que mon boîtier était moins récent que les 50D et 60D ou encore mon 7D?  Je ne pense pas.  Qu’importe la réponse, c’était le boîtier que je privilégiais et que j’avais en ma possession.  C’était avec lui que je faisais équipe.  Ni plus, ni moins.

(Note: propriétaire d’un appareil Canon et intéressé à connaître le nombre de déclenchements de votre appareil?  Voici un utilitaire intéressantPhotoMe est également très efficace et gratuit.  Malheureusement, les données pour appareils Canon ne sont pas disponibles via PhotoME. )

Qu’est-ce que j’ai besoin de faire pour faire progresser mon cheminement photo?

Vous avez examiné vos dix meilleures photos.  Qu’est-ce qui vous manque pour en faire d’aussi bonnes à l’avenir?  Est-ce vraiment une question d’équipement?  Ou devriez-vous sortir davantage pour faire de la photo?  Vous donner davantage d’occasion pour en faire?  Davantage privilégier certaines heures du jour (ou de la soirée) pour bénéficier d’une meilleure lumière?  Est-ce qu’une formation en photo répondrait davantage à vos besoins?  Avez-vous toutes les connaissances et les informations requises pour profiter à plein de votre appareil actuel?  Ou encore, auriez besoin d’avoir une formation sur le traitement numérique d’un photo?

Si vous en venez à la conclusion que votre progression repose sur un nouvel équipement, go!  Plongez.  Ne boudez pas votre plaisir.  Si par contre, comme plusieurs, vous croyez que vos photos seront meilleures uniquement en raison de votre nouvel équipement, stoppez tout!  Connaissez-vous beaucoup de peintres qui sont devenus meilleurs parce qu’ils avaient changé de pinceaux et de palettes?  Moi non plus.  Croire que vous serez meilleur photographe uniquement en changeant de boîtier, c’est succomber «au chant des mégapixels».  Vous ne serez pas le premier, ni le dernier.

Pour ma part, que vais-je faire?  Patienter pour le moment.  Le Canon 6D va baisser éventuellement de prix tout comme les nouveaux compacts Canon.  Peut-être que des occasions inespérées se présenteront sur le marché de l’usagé ou encore lors du Black Friday.  Mais pour faire progresser mon cheminement photo, mes besoins sont autres.  Je vous le confierai et y reviendrai sous peu.  Merci pour votre présence hebdomadaire les amis.  Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à le partager via Facebook, Twitter, voire même Google+.

Les aubaines de la semaine

Si vous le jugez opportun, voici quelques belles aubaines de la semaine puisque c’est le «Black Friday» et «Green Monday» aux États-Unis.  Les détaillants et manufacturiers en profitent pour nous offrir des rabais importants pour démarrer les soldes des Fêtes.



Publicités
Cet article, publié dans Conseils et découvertes sur l'équipement, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les vues de l’esprit

  1. JoAnne Delaney dit :

    Bonjour M. Lavoie,
    vous avez raison mais je profite de l’occasion des fêtes pour me faire
    plaisir et m’offrir un petit quelque chose qui touche la macro photographie.
    J’ai un Canon T4i depuis peu, je pensais m’acheter une bonnette d’approche
    pour apprendre que Canon n’en a pas de 67mm (j’ai le 18-135mm).
    Dois-je investir dans une lentille ou bien puis-je faire de la macro avec
    ce que j’ai??
    Je suis abonnée à votre info lettre et je vous suis sur Facebook.
    J’adore tous vos articles qui m’aident ÉNORMÉMENT et vous remercie
    à l’avance de votre réponse.
    JoAnne Delaney,
    amateur et passionnée

    • Bonsoir Joanne, merci de votre intérêt. 

      Vous êtes passionnée de macrophotographie?  N’hésitez pas à vous procurer une lentille dédiée à la macro.  Y’a vraiment tout un monde de différence entre les lentilles usuelles et celles dédiées à la macrophotographie.  Le ratio 1/1 qu’on obtient avec ces dernières est formidable.  Les autres lentilles vous permettent de faire de la photo de proximité, pas de la macrophotographie.  Dans le domaine de la macro, l’équipement fait une différence.

      Par contre, pas besoin d’investir une fortune.  Le marché de l’usagé regorge de lentilles macro à vendre.  Sur Kijiji, j’en ai repéré plusieurs d’ailleurs ce soir.  Idéalement, si vous avez le choix, privilégiez une lentille de 100mm et plus.  Vous serez moins «intrusive» dans vos photos et vous pourrez plus facilement capter des insectes sur les fleurs.  Pour ma part, j’ai une 60mm que j’adore mais l’inconvénient est le fait que je suis assez souvent trop près de mon sujet – et des insectes – et ceux-ci craignent ma présence.  Dans le domaine des lentilles macrophotographie, il n’y a pas de zoom.  Les choix habituels sont 60mm, 90mm, 100mm, 120mm.  Ceux-ci varient selon les fabricants. 

      Si vous y allez pour pour une lentille macro de 60mm, une bonnette d’approche pourrait être complément pertinent.  Je vous suggère alors la marque Kenko. 

      N’hésitez pas à communiquer avec moi Joanne si d’autres renseignements vous étaient nécessaires. 

      Louis Lavoie

      Mon dernier article:Les vues de l’esprit Read more| My blog     Get this email app!   Want a signature like mine? Click here.   ________________________________

  2. Dominique-André Brichaux dit :

    Bonjour Monsieur Louis 🙂
    Etonné, je suis le premier à commenter votre article 🙂
    Je marque bien entendu mon accord avec celui-ci. Tout est fait de manière efficace de nos jours pour faire consommer. Photos ou autres … Consommer. Je me demande souvent comment se situeraient de nos jours avec tous ces pixels photos, les Robert Doisnau et autres Cartier Bresson ? … Dois-je le dire, je n’ai pas la réponse. Vous peut-être ? … C’est une chose qui m’a souvent agacé lorsque j’ai reprit la photo en juillet dernier. Je cherchais des informations pour savoir quoi acheter et je me suis retrouvé dans cette course effrénée dans les forums aux matériels. Cela commence déjà avec les marques. Canon vs Nikon vs Sony vs Pentax vs … Ensuite lorsque l’on a choisit la marque, on fait partie d’une secte. Les canonistes vs les nikonistes. Les jaunes contre les rouges … Oui bien, bravo mais quelle place dans la secte ? Fx vs DX, les pro vs les « amateurs » … Deux mondes en soi qui ne se rencontrent pas. Sauf ici chez vous Mr Louis 🙂 … Je vais vous recommander au prochain Prix Nobel de la Paix 🙂 … J’ai assisté à des discussions sans fins sur ces sujets dans les forums qu’à un moment donné, j’ai fermé le computer. Basta de ces forums qui vous disent tout et son contraire. J’en connais, preuve à l’appui qui disait il y a un an: Le Reflex has been ? JAMAIS !!! … et qui voici 1 mois à peine ne jure plus que par l’hybride… C’est trop nul. J’ai pris du recul. Je suis allé en magasin. J’ai pris en main les appareils, je les ai pesé, essayer les viseurs, regardé les meilleurs finitions selon mes critères. Je suis devenu Nikon. Non pour le marketing dont cette marque use sur les écrans de TV et sur lequel le message « subliminale » est loin d’être innocent mais parce que je me sentais bien avec. TOUT SIMPLEMENT. Suivre son sentiment. pas les marketings. J’ai donc un Nikon D5100. Acheté en juillet dernier, il va déjà être remplacé en janvier prochain par le D5200. Dois-je jeter le mien récemment acquit ? Certains, beaucoup le font. Perso, je ne le ferai pas. Je l’userai. Par contre j’achèterai lorsque cela possible un format FX en plus. ça oui. Faire des photos avec un D800 … c’est franchir une autre étape dans la photographie vers plus pro par les capacités de l’appareil … Mes priorités actuelles, des lentilles et de l’éclairage … Bonne journée dans la belle province 🙂

    • Excellente démarche Dominique-André, loin des vues de l’esprit. On essaie. On prend dans la main. On ressent. Loin des promesses. Loin des guerres de religion. Alors que la bataille Nikon-Canon battait son plein, j’ai vu une de mes étudiantes avec un boîtier 4/3 Panasonic. C’était tellement naturel dans sa main. Et les photos qu’elle produisait était si personnelle. C’était elle. Comme sa démarche photo.

      Merci Dominique-André pour votre commentaire et présence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s