Oser la photo paysage en noir et blanc

Dans quelques semaines, elles seront là.  Éblouissantes. Resplendissantes.  Magnifiques. Nos appareils ne pourront rester indifférents.   De quoi s’agit-il?  Des couleurs d’automne bien entendu.  Nous voudrons les capter et profiter de chaque instant de la saison – c’est un des moments les plus forts dans la photo paysage. Toutefois, pourquoi ne pas profiter d’ici là de l’immense potentiel de la photo paysage en noir et blanc?  Bienvenue dans un monde où la lumière – plus que jamais – règne.  

Bienvenue à un autre rendez-vous pour faire de la belle photo.  Merci pour votre présence, merci de prendre le temps de lire cet article.  Merci aussi de vous intéresser à la photo et d’investir ce qui est nécessaire pour faire grandir cet intérêt et votre passion pour celle-ci. Vous le savez, capter des clichés est si facile maintenant avec tous les moyens à notre disposition.  Faire de la photo – de la belle et de la bonne, voilà qui est autre chose.

 Avoir le courage de sa vision

Disons-le tout de go, choisir de faire des photos paysage en noir et blanc, voilà qui vous amène dans un registre qui peut surprendre et qui est souvent moins populaire.  Je le constate dans les médias sociaux où l’affichage d’une photo sur un paysage en couleurs recevra plus d’attention que l’affichage d’une photo dans le même domaine mais en noir et blanc.  Pourquoi?  Je ne peux répondre.  Je ne peux que supposer des réponses.  Au bout du compte, la seule chose sur laquelle je puis agir est de déterminer jusqu’à quel point la réponse des abonnés dans mes médias sociaux est d’une importance significative à ma démarche.  Je ne poursuivrai pas sur le sujet puisqu’il revient à chacun de déterminer ses points de repère à cet effet.

Faire de la photo paysage en noir et blanc n’est pas novateur.  On n’a qu’à penser à des grands maîtres dans le domaine tels Ansel Adams, Edward Weston pour constater que cette pratique existe depuis la fin du 19e siècle.  Pensons également dans le même domaine photo à des contemporains comme Michael Kenna ou encore Sebastião Salgado avec ses noirs profonds.  On crédite avec raison notamment le travail photographique d’Adams au début du 20e siècle pour la sensibilisation à l’égard de la conservation d’espaces et des animaux menant à la reconnaissance de certains parcs nationaux aux États-Unis.

Revenir au revenir au noir et blanc alors que la couleur est si facilement à notre portée – en fait, elle s’impose – pourrait s’apparenter à une marche dans le désert.  Pourquoi se priver de la couleur? Pourquoi voyager de façon spartiate?  Pourquoi voir autrement alors que notre regard vit avec la couleur?  C’est là tout le plaisir de la chose.  Pour voir autrement. Pour voir ce qu’on ne distingue peu ou pas en raison de la couleur.

Trucs et astuces pour réussir vos photos paysage en noir et blanc

Faire de la photo paysage en noir et blanc est un art en soi.  Les photos dans ce registre exigent le meilleur de nous-même.  Si l’on considère le noir et blanc comme une solution de repli pour des photos paysage couleur présentant moins d’intérêt, il en résultera des photos mièvres.  Une composition ratée en couleur le restera en noir et blanc. Une photo sans trop de personnalité n’en gagnera soudainement en noir et blanc.  Et ainsi de suite.   Voici donc cinq trucs et astuces pour vous appuyer dans votre démarche.

1. Voir le potentiel en noir et blanc.  Au début, c’est plus facile à dire qu’à faire. Notre oeil photo est tellement habitué à la couleur qu’il n’est pas simple d’amener celui-ci à imaginer une situation photo en noir et blanc.  Il faut forcer la chose.  Faire des sorties sur le terrain par exemple et se concentrer à voir le tout en noir et blanc.  À identifier des sujets en conséquence.  Pour nous aider, les appareils photo contemporains nous offrent la possibilité de voir et capter nos photos en noir et blanc sur le champ. Voilà qui peut-être intéressant pour nous aider à mieux repérer des situations intéressantes et voir la possibilité d’un premier rendu.  Même la caméra de certains téléphones intelligents ont un mode noir et blanc. Ce rendu dans votre appareil vient toutefois avec une certaine contrainte soit le fait que les photos prises seront en mode JPEG.  Si on veut réaliser un traitement numérique au-delà de simples tonalités de gris, vive le mode RAW pour exploiter un registre plus large.  Mais dans un premier temps, pourquoi bouder cette fonction de votre appareil pour mieux apprendre.  Allez, plongeons!
2. Vive la lumière et le contraste.  On le répète souvent, c’est la lumière qui permet à nos photos de prendre leur envol.  L’angle de la lumière, son intensité, l’ambiance qui se créé grâce à elle.  Lire la lumière: voilà une habileté qui vous servira bien.  Pour la photo paysage, outre la lumière, il est pertinent de dépister une situation avec des contrastes prononcés.  Voilà qui vous permettra d’aller chercher des noirs profonds jumelés à des hautes lumières.  Oubliez les couleurs: dépistez les ombres plutôt comme vous pouvez l’observer dans l’étendue de petits conifères ci-haut.

3. Le monde des textures, des formes et des répétitions.  Il existe des formes dans toutes les situations, partout autour de nous.  Retirons les couleurs et soudainement ces formes prennent vie.  En noir et blanc, tout repose sur des masses et des formes.  Le lecteur sera également sensible à des textures qui se révéleront grâce au noir et blanc.  Dans la photo ci-haut, les formes des montagnes s’imposent.  En portant attention, on remarque également les textures qui se dégagent de l’imposante masse nuageuse dans le haut. Initialement toutefois, mon oeil avait surtout été attiré par la répétition de ces petits nuages pris en étau.

4. De l’importance du premier plan.  Parfois un élément de couleur joue un certain rôle dans votre composition pour créer un premier plan.  En noir et blanc, il faut trouver autre chose.  Il est possible qu’un rayon de lumière ou une zone lumineuse joue alors ce rôle.  Plus souvent qu’autrement, d’autres éléments prendront le relais.  Dans la photo paysage, un élément au 1er plan est de première importance pour créer une profondeur de champ, pour permettre au lecteur de saisir la distance entre les éléments dans la situation. Dans le cas de la photo ci-contre, les rochers au 1er plan deviennent des points de repère pour l’ensemble de la scène.  Dans le léger brouillard matinal qui habitait ce paysage gaspésien, je me suis appliqué à faire la mise au point sur les roches au premier plan.  Dans mon traitement numérique, j’ai appliqué un masque pour que celles-ci aillent davantage de netteté.

5. Traiter la couleur pour obtenir un meilleur rendu noir et blanc.  Paradoxal?  Pas vraiment. Pour de meilleurs rendus en noir et blanc, il faut chercher à obtenir toute la richesse des couleurs et des contrastes. Comment?  Un polarisant à la prise de vue par exemple vous permettra d’obtenir davantage de coloris et de contrastes.  Les plus convaincus auront peut-être encore dans le sac photo des filtres de couleur.  J’avais encore jusqu’à récemment un filtre rouge pour des noirs très prononcés. Au-delà du polarisant, je vous suggère initialement de soutirer le maximum dans votre traitement numérique couleur de votre photo.  Puis, par la suite, poursuivez votre traitement en noir et blanc.  Les couleurs qui auront pris vie dans une version conserveront une belle personnalité en noir et blanc. Des nuances seront apparues.  Plus que jamais, un noir et blanc qui a du mérite ne doit pas être considéré comme la voie de la facilité et un raccourci pour des photos aux couleurs fades.

Et pour le reste?  Les autres volets d’une bonne photo reste: l’importance de la composition, la disposition des éléments dans votre cadrage, la pertinence du propos, le choix de la perspective et de la profondeur de champ.

J’espère que cet article saura susciter de l’intérêt pour certains parmi vous pour la photo paysage en noir et blanc.  N’hésitez pas à commenter.  Vos mots sont importants.  Merci encore une fois pour votre présence.  Elle est essentielle.  

Advertisements
Cet article, publié dans Photographie paysage, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Oser la photo paysage en noir et blanc

  1. KanCKonYVa dit :

    Article tellement riche en apprentissage ! Je vais suivre ton blog de tres pres ! Merci pour ces magnifiques cliches et ces conseils !
    Amitiés.

  2. Scrub_Eye dit :

    Je sens que je vais apprendre beaucoup de choses
    Merci

  3. Catherine brosse dit :

    Très belles photos merci à vous, catherine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s