Faire de la belle photo grâce aux reflets

Étang - The PondLes reflets sont des sujets en or pour un photographe.  Ils offrent tellement de possibilités.  L’envers d’un décor, l’évocation, un côté trouble parfois.  Si un sujet est explicite, son reflet l’est souvent moins et peut donner matière à plusieurs interprétations.  Tant mieux si votre photo exige un peu d’effort de la part de ceux et celles qui l’a regarde, elle n’en sera que plus engageante.  Si les reflets sont une matière à explorer et exploiter à fond, voilà qu’à l’automne, ils deviennent carrément croquants.  Les couleurs chatoyantes et les riches coloris sont au rendez-vous.  C’est encore le temps de faire le plein de photos automnales.  Trucs et conseils pour vos reflets.

Étang - The PondMerci d’être au rendez-vous encore une fois les amis.  Même si j’ai abordé ce sujet il y a quelques années, j’ai le goût d’inciter et d’inspirer à nouveau certains parmi vous à l’égard des reflets.  Voilà un thème photo qui permet d’aborder plusieurs sujets et de jeter un regard différent sur ces derniers.  On pense bien entendu à la photo paysage et tous les cours d’eau (ruisseau, rivière, lac, étang) qui réfléchissent un sujet.  Mais les reflets peuvent également être exploité dans le cadre de la photo urbaine ou encore de la photo de rue.  Il y a plusieurs façons d’exploiter les reflets tant au choix du cadrage qu’en matière d’exposition.  Examinons ensemble les éléments à considérer au moment de faire une photo avec un reflet.

Scène d'automne

Le choix du sujet

Lorsqu’on souhaite exploiter un sujet avec un reflet, un premier choix fondamental se pose à nous: que veut-on inclure dans notre cadrage?  Qu’est-ce qui nous attire?  Qu’est-ce qui est le plus intéressant et retient notre attention?  Quels sont les éléments à inclure dans notre cadrage et selon quelle disposition pour créer une photo dynamique?

La première façon classique consiste à inclure un sujet sur la terre ferme et son reflet.  Nul besoin de vous présenter un exemple de cette situation, celle-ci est bien connue.  Toutefois, même si la tentation est grande de répartir de façon équitable la portion sujet et la portion reflet, il faut se poser la question si notre photo sera bien servi par cette recherche d’équilibre.  Je vous présentais cette photo ci-dessus il y a deux semaines.  Comme vous pouvez le constater, j’ai choisi de privilégier un cadrage mettant davantage en vedette le reflet (3/4) que la portion terrestre (1/4).  Plusieurs raisons ont guidé mon choix.  Je trouvais que le haut dégarni des arbres serait mieux servi et plus intéressant dans le reflet que si je les avais inclus dans ma portion terrestre.  L’eau a également un effet assombrissant sur les couleurs ce qui rend celles-ci légèrement plus saturées.  J’étais donc convaincu que ma photo serait plus dynamique et intéressante avec un cadrage décentré.

Reflet sur la rivière L'AssomptionJ’affectionne particulièrement des photos où le reflet occupe tout l’espace.  Les étudiants dans mon cours photo d’initiation l’ont expérimenté récemment lorsque nous étions aux abords de la rivière à Terrebonne. Consacrer tout l’espace dans notre cadrage à un reflet? rien de tel pour devenir un impressionniste avec notre appareil photo, «à la Monet» et créer des «paysages intérieurs» inspirés des nymphéas.  Tout peut être trouble, flou en raison des ondulations de l’eau – quoique vous pourriez également créer un flou de bougé.   Si vous choisissez de consacrer tout l’espace dans votre cadrage à un reflet, il faut toutefois identifier les reflets qui ont des éléments structuraux et de couleurs qui permettent d’obtenir une composition forte.

TraverseOn est parfois chanceux et même si notre intention première était de donner toute la place à un reflet, voilà que ce dernier reçoit de la belle visite qui donne un élément fort à notre composition.  Dans ce cas-ci, je me suis appliqué – en ayant la règle des tiers à l’esprit – à camper la trainée dans l’eau de ces deux canards dans le tiers supérieur.  Je ne voulais pas déroger de mon idée initiale de donner tout l’espace au reflet.  Qui plus est, avoir campé les deux canards au centre de mon cadrage aurait réduit l’impact dynamique de celui-ci.  Voilà pour la portion verticale du cadrage.  Sur le plan horizontal, j’ai également attendu que les canards soient rendus légèrement dans le tiers du côté droit pour déclencher plutôt que de figer l’action au moment où ils étaient au centre.  Tout ce passe rapidement mais voilà où les réflexes que vous développez avec le temps entrent en jeu.

Les reflets, aussi urbains que nature

GouttesDes accumulations d’eau en milieu urbain nous donnent aussi le potentiel de reflets.  On peut profiter de bassins d’eau qui ont été aménagé à même les espaces.  Il peut s’agir d’écluses, de fontaines, d’étangs (dans certains parcs par exemple), de bassins de rétention, etc.  On peut alors – tout comme dans la nature – examiner certaines situations et faire des choix de cadrage en conséquence.

Les Beatles...born again

Vrai aussi qu’en milieu urbain, certaines accumulations sont parfois éphémères.  À l’occasion d’orages ou de pluies soutenues, certaines accumulations voient le jour (sic!).  De belles opportunités sont alors à saisir dans la mesure où vous êtes maintenant convaincus qu’il y a de la bonne et belle photo à faire quelque soit les conditions météo.

Faire le point…le bon

Jardin chinoisLorsque vous créez une composition incluant une portion terrestre à un reflet, assurez-vous de faire la mise au point sur un élément dans la portion terrestre.  Ne laissez pas votre appareil choisir votre point de mise au point.  Déterminez l’élément sur lequel vous voulez faire cette mise au point.  Pourquoi?  Afin que votre composition s’appuie sur un élément fort et que ce dernier soit assurément net et précis dans votre photo.  Le reflet amène des éléments troubles dans votre photo, parfois flous.  Vous voulez absolument vous assurer que le reste de votre photo ne bascule dans le flou et le bougé.  Tout comme la longue exposition, plus vous aurez un élément solide, net et précis dans votre cadrage, plus le flou sera perçu comme un élément créatif.

Faire la bonne lecture

Glacier Drang-Drung - ZanskarFaire une bonne photo repose sur une bonne lecture de l’exposition requise.  Souhaitez-vous faire une bonne exposition de votre reflet? De la portion terrestre?  Des deux?  Selon la lumière ambiante, la mesure évaluative que la plupart des photographes affectionnent (par défaut) ne va peut-être pas faire le boulot et vous donnera une sous-exposition ou une surexposition.  On peut alors se tourner vers d’autres types de mesure: la prépondérance centrale ou encore la mesure spot.   Il est possible par exemple qu’un jet de lumière fasse un superbe éclairage sur votre reflet mais que la portion terrestre soit plutôt sombre.  On doit alors aider l’appareil à faire un choix entre le sombre et la portion plus lumineuse, sans quoi il identifiera une moyenne qui ne servira peut-être pas bien notre photo.  Basculez alors en prépondérance centrale et faites votre mesure sur l’élément qui vous importe.  Notez les valeurs que votre appareil vous indique, c’est-à-dire la combinaison vitesse/ouverture.  Dans certains cas, vous avez une fonction sur votre boîtier ou compact vous permettant de mémoriser ces valeurs pour ensuite vous concentrer sur votre cadrage.  Profitez-en.  Ce n’est pas parce que votre lecture de l’exposition se fait au centre que vous devez absolument camper votre élément déterminant dans le centre de votre composition.  Faites la lecture, mémorisez les valeurs, recadrez (et ajustez vos valeurs à celles mémorisées si vous devez le faire manuellement) et déclenchez.

En résumé….

  • Déterminez votre cadrage.  Quel espace accordez-vous à votre reflet?  Tout?  Une portion?  Essayez de sortir du cadrage classique moitié – moitié.
  • Faire des reflets, c’est aussi possible dans la photo urbaine, ou la photo de rue.  Ouvrez l’oeil.
  • Assurez-vous de faire la mise au point sur un élément solide dans votre cadrage.  Un reflet flou, ça va.  L’ensemble d’une photo?  Moins, sauf si vous recherchez un effet très créatif.
  • Assurez-vous d’une bonne exposition sur l’élément de votre choix.  La mesure évaluative donne habituellement de bons résultats mais n’hésitez pas à recourir aux autres mesures pour obtenir le résultat que vous recherchez.

Merci pour votre présence les amis.  J’espère que cet article vous a été utile.  N’hésitez pas à apporter vos commentaires.  Vos mots sont essentiels.

Publicités
Cet article, publié dans Thèmes photo, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Faire de la belle photo grâce aux reflets

  1. J’ai vu votre post sur google plus, ça donne envie d’en savoir plus! je n’ai pas fait exprès de rimer

  2. scoupy76 dit :

    Dans mes photos publiées ce jour sur G+ et comme toujours d’ailleurs, je travaille souvent en N&B, avec Leica X1, Fuji x100s ou Nikon Reflex FX et ceci,sans jamais aucune retouche… Tout est fait « brut de fonderie » à la prise de vue avec des pré-réglages, de mes boitiers, fait en amont. Il est vrai que les reflets sont un sujet très vaste. Chacun(e) y voit son plaisir, y apporte sa touche

  3. Ping : Capter…non…peindre des photos | Fairedelabellephoto.com

  4. JPV dit :

    Bonjour et merci pour cet article très pédagogique.

    Je débute dans la photo et je me demandais si l’utilisation d’un filtre gris neutre pour un temps de pose plus long présentait un intérêt pour des photos de reflet.

    • Merci de votre intérêt pour la photo.  Je ne crois que le filtre représente un ajout intéressant pour les reflets. Je dirais même que les longues expositions pour les reflets ne sont pas nécessairement indiquées.  Avec de longues expositions, vous allez perdre des détails essentiels dans vos reflets. Tout va devenir diffus. On basculerait dans l’abstraction ce qui n’est pas inintéressant mais votre appareil sans un filtre pourra parvenir à produire une exposition suffisamment longue pour obtenir ce résultats selon la lumière. Captez vos reflets tôt ou tard durant la journée ou encore lors de journées plus nuageuses. 

  5. Prendre son temps, ne pas se précipiter, regarder, composer, tester les différents cadrages, les effets de lumière… c’est une leçon que je retire de cet excellent article. Merci Louis Lavoie, cela nous donne envie de « faire de la belle photo ».

  6. la lettre k dit :

    une tentative de reflet :

    Haïku à l'aurore

  7. Guy mayer dit :

    Je décide de l’intensité de la lumière du sujet en choisissant de faire la mise au point sur un élément clair uo plus obscur de la photo
    les résultats sont très diffèrents selon mon choix
    Tout àfait d’accord avec toi Louis
    g

  8. DAUBA dit :

    Ayant découvert votre blog il y a peu de temps, j’attends chaque fois avec impatience votre prochaine publication. Vos précieux conseils me font progresser. Mille fois merci et bien à vous.

  9. la lettre k dit :

    Un sujet qui mérite réflexion donc!

    Merci à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s