La patience…pour faire une belle photo

SilhouetteQu’est-ce qui fait qu’à un instant donné,  une situation déjà très photogénique nous permet de réaliser une photo encore plus marquante?  Pourquoi les éléments tombent-ils tous en place de façon exceptionnelle pour les uns et pas pour les autres?  Pourquoi certains photographes réussissent-ils là où nos photos nous apparaissent correctes mais sans plus?  Le succès et l’exception tiennent souvent à peu de choses.  Un élément, peut-être deux.  Qu’est-ce qu’il nous faut de plus?  Un autre boîtier?  Une autre lentille?  Que non.  De la patience.  Parfois beaucoup….. Démonstration concrète pour deux situations.

flickr-3637Ce matin, l’air est froid et vif.  À mon arrivée à proximité de ce bâtiment, mon oeil photo a été attiré par la superbe lumière qui rebondissait à la fois sur le panache de fumée et sur le bâtiment.  J’aimais la construction géométrique des lieux et ce panache de fumée qui flottait librement.  Comme à l’habitude, mon appareil Canon G11 est toujours à portée de main lorsque je n’ai pas en ma possession mon équipement photo.  Malgré les avancées de la photographie avec appareil mobile, je préfère encore mon appareil compact à mon mobile.  J’ai pris cette photo mais puisque le vent tourbillonnait, je voulais obtenir un autre angle du panache – plus à angle droit pour correspondance aux lignes du bâtiment.  Il me fallait être patient.  Mon attention était fixée sur les variations dans le panache.

flickr-3638Nouvelle tentative mais le vent me joue des tours.  Ce panache virevolte constamment et je n’obtiens pas encore l’effet désiré.  J’aime la façon dont la lumière caresse le panache.  Toutefois, je commence à voir une autre photo possible.  La photo serait plus intéressante si la silhouette d’un passant se dessinait dans la passerelle.  L’image s’impose à mon esprit.  Qu’importe le panache, je scénarise ma photo autrement.  Je me dois maintenant de patienter pour attendre l’ajout d’une silhouette.  J’ai un oeil dans le viseur de ma G11 et l’autre qui est en repérage.  La réactivité de la gamme G des compacts Canon est bonne mais elle n’est pas à la hauteur des boîtiers reflex.  Il faut repérer et anticiper.  La patience est donc de mise…le froid en prime.  Brrrrr!

flickr-3639Voilà des personnages.  J’anticipe leurs déplacements et je déclenche!  Zut!  Un rapide coup d’oeil dans l’écran arrière me permet de constater que le résultat n’est pas le meilleur.  Les silhouettes ne se détachent pas de la meilleure façon dans la passerelle.  Dans le cas de celle à droite, elle se superpose à un élément structural.  Dans le cas de celle de gauche, elle semble heurter un pilier.  C’est une illusion bien sûr mais n’empêche que ce genre de détail importe dans l’analyse d’une photo.  J’observe également qu’on ne voit pas les jambes en mouvement de la silhouette de gauche.  Bref, on peut faire mieux, beaucoup mieux.  Dommage parce que le panache de fumée est spectaculaire dans cette photo.  Mais ce n’est pas la meilleure.

SilhouetteVoici une nouvelle silhouette.  J’ai repéré, j’anticipe et je déclenche.  Coup d’oeil dans l’écran arrière.  Bingo!  J’adore l’angle, j’aime la démarche, j’aime le positionnement du personnage dans la passerelle.  Le tout se détache très bien des éléments structuraux.  J’avais ma photo après 20 à 25 minutes d’attente et de patience dans un froid assez significatif.  Au final, j’ai fait le choix du noir et blanc et du format carré.  Dans mon traitement numérique, j’ai travaillé mon fichier pour obtenir de belles couleurs et une belle saturation de celles-ci.  Par la suite, j’ai basculé le tout en noir et blanc parce que ça m’apparaissait plus pertinent pour faire ressortir les formes et la géométrie – ce qui initialement avait retenu mon attention avec la lumière.  Avant celle-ci, mes photos précédentes étaient correctes mais sans plus.  Que manquait-il?  Non pas la lumière puisque celle-ci a été constante pendant la session photo mais bien ce personnage bien cadré qui habite les lieux et donne une perspective à l’ensemble.

flickr-0001Examinons ensemble une 2e situation.  Récemment, j’avais la chance de faire une photo en plongée sur ces chaises disposées pour un événement.  Voilà une situation que j’affectionne.  Ceux qui suivent mon parcours photo savent combien j’aime un cadrage qui respecte un certain formalisme.  Voilà que j’avais donc une scène assez photogénique.  De plus, la répétition d’un sujet est toujours un sujet qu’on affectionne côté photo.  J’ai donc cadré et déclenché.  Toutefois, je savais qu’il manquait un élément pour donner une autre dimension à ma photo.  Il me fallait donc faire preuve de patience pour attendre que la situation évolue.

J’ai donc patienté jusqu’à j’obtienne le résultat ci-contre.  J’attendais donc idéalement qu’une seule personne vienne prendre place pour donner un sens à l’ensemble.  Son positionnement ne pouvait mieux tomber.  Encore une fois, le sujet méritait un traitement numérique noir et blanc pour faire ressortir les formes.  De plus, j’ai privilégié le format carré afin de favoriser le positionnement dans le tiers inférieur droit de la photo du personnage.  D’une photo qui pouvait être correcte mais sans plus, ma patience a été récompensée grâce à l’arrivée de cette personne.  Et le tout est tombé merveilleusement en place vous ne trouvez pas?

J’ai choisi deux situations pour illustrer mon propos.  Il faut être patient pour réussir nos photos.  Il faut voir dans notre esprit la photo que nous souhaitons créer si idéalement, tous les éléments tombent en place.  Il faut ensuite patienter jusqu’à ce que nous obtenions le résultat souhaité.  Prendre notre temps.  Tout arrive à qui sait attendre dit le dicton.  Autant plus vrai dans le domaine de la photo.  Taux de succès de 100%?  Non, que non.  Des fois, il n’y aura pas de petits miracles.  La lumière ne deviendra pas mieux, le soleil ne percera pas au travers des nuages, l’animal ne sortira pas de sa tanière et les personnages se chevaucheront constamment dans une scène de rue qu’on voudrait capter.  Ça fait parti du beau risque qu’est de faire de la photo.  Un risque sans périls puisque juste le fait de patienter, d’examiner, de scruter et de vivre le moment présent à la recherche d’une photo est un acte humain très riche pour notre intérieur.  N’est-ce pas là un magnifique résultat de la pratique photo?

Merci pour votre précieuse hebdomadaire.  N’hésitez pas à commenter et à me faire part de vos suggestions.  Vos mots sont précieux. 

Publicités
Cet article, publié dans Techniques photo, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La patience…pour faire une belle photo

  1. Christian Fruchart dit :

    bonjour et un grand merci pour t’es conseil ça fait quelque semaine que je suis passionné pars la photographie apprentie qui cherche à ce perfersionner t’es conseil sont trés utile ainsie que t’es vidéo alors merci et continue tu fait un métier formidable.

  2. Dominique-André dit :

    J’ai l’impression que tous les arts nécessite de la patience … vous en avez, donc vous êtes un artiste ! 🙂 … Très bel article Monsieur Louis et très belles photos 🙂 Je constate souvent que tout ce qui touche à l’industriel, ressort nettement mieux en noir et blanc … Je ne sais pas pourquoi …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s