Faire de la belle photo en hiver

Les trois rois magesVous venez de faire l’acquisition ou de recevoir un nouvel équipement photo?  Bravo!  Bienvenue dans la famille des passionnés.  Vous avez hâte d’étrenner ce nouvel équipement et vous faites quelques photos d’intérieur.  Il vous tarde que le printemps se pointe le bout du nez pour aller à l’extérieur.  Pourquoi attendre?  Le printemps, c’est loin…puis y’a tellement de la belle photo en hiver à faire.  Trucs et conseils pour produire de belles photos hivernales.  Et surtout, sortir des sentiers battus.

Bonne année 2013 à vous tous et merci d’être au rendez-vous.  Juste avant de me plonger dans la rédaction de cet article, j’ai lu mes résolutions photo que j’avais prise à pareille date l’année dernière.  Pas mal, pas mal.  Je pense bien avoir respecté mon programme.  Je suis particulièrement fier d’avoir respecté mon engagement auprès de vous et d’avoir été fidèle à notre rendez-vous hebdomadaire du lundi (ou de la journée qui vous convenait).  Vous me l’avez d’ailleurs bien rendu au cours de l’année 2012 et encore une fois, je vous exprime ma reconnaissance.

Même si j’ai abordé le sujet il y a deux ans, je reviens encore cette année sur les belles occasions photos qui se présentent au cours de la saison hivernale et sur quelques trucs et conseils pour vous permettre de tirer profit de celles-ci.  C’est l’hiver.  Et puis?

Les trois rois mages

1.  Sortons

Décor "divers"Le conseil le plus évident et pourtant le plus difficile à mettre en pratique.  La vaste majorité des amateurs photo renaissent avec le printemps.  Pourquoi ne pas profiter des belles – ou moins belles – journées d’hiver pour exercer notre passion.  N’ayez crainte pour votre équipement – celui-ci peut supporter des températures froides.  Ce sont vos piles qui risquent d’écoper.  Puisque vous avez pris la précaution de vous doter d’une 2e batterie pour votre équipement, gardez celle-ci dans une de vos poches intérieures pour la garder au chaud lors de vos sorties.  La durée d’autonomie de votre pile principale au froid – s’il s’agit d’une pile (ou de piles) de qualité – serait de 2 h – 2 h 30 minutes.  Votre 2e pile pourra prendre le relais lorsque la 1ère viendra à faiblir.  Pour augmenter votre autonomie, évitez d’examiner vos photos sur l’écran arrière pour une période prolongée.  Vous savez que ce geste est celui qui est le plus énergivore pour votre alimentation électrique.  Dans les circonstances et plus encore en hiver, allons-y avec modération.

Lorsqu’on prend de la photo en hiver, nos lentilles seront froides.  Il faut éviter – lorsqu’on revient à l’intérieur – que nos lentilles se réchauffent à l’intérieur de notre sac photo.  Lorsqu’on passe du froid en chaud, la condensation est inévitable.  Afin que l’humidité ne se propage pas à l’intérieur de nos lentilles, mieux faut qu’on les retire de notre sac et qu’on enlève le capuchon protecteur afin de laisser celles-ci sécher à l’air libre.  Manipulons-les également avec un peu plus de précaution qu’à l’accoutumée mais sans trop exagérer.  Elles ne sont quand même pas en porcelaine. 😉

Et pour vous, n’hésitez pas à vous vêtir plus chaudement que moins selon la température.  Lorsqu’on fait de la photo – qu’il s’agisse en hiver comme en été – on ne prend habituellement pas une marche rapide.  Au contraire.  On emprunte un rythme plus lent, on observe, on patiente, on attend le moment propice ou la belle lumière.  L’hiver, les vêtements chauds sont nécessaires.  Par contre, un vêtement s’avère plus crucial que les autres: le gant!  Pas facile de manipuler son appareil avec des mitaines ou des gants trop volumineux.  Voilà pourquoi vous pouvez trouver des gants spécialisés pour les photographes chez B&H notamment ou encore des gants minces et chauds chez MEC.

Étang - Jardin chinois2. Le paysage hivernal

Quelque soit la saison, fort à parier que votre oeil photo sera initialement attiré par la photo paysage.  L’ambiance qui règne dans les paysages hivernaux est unique.  Plus que jamais, on a le sentiment que le temps s’est arrêté, que tout est figé.  Qu’il s’agisse d’arbres tout vêtus d’un manteau blanc, ou d’un étang gelé ou de grands champs avec des arbres isolés au milieu de ceux-ci, le paysage d’hiver nous fascine.  Il y a également un public important pour la photo hivernale.  Pourquoi?  Parce qu’on peut l’apprécier bien au chaud alors que d’autres ont bravé les éléments pour la capter. 😉

Vous avez un paysage préféré?  Un lieu fétiche?  Allez capter celui-ci dans des conditions hivernales.  Vos photos hivernales dégageront une ambiance très différente de celles des autres saisons.  Les règles pour la photo paysage en hiver sont les mêmes que pour les autres saisons: soigner son premier plan, utiliser son trépied, etc.  Aux conseils d’usage se rajoute une considération technique importante: gare à la sous-exposition qui va vous donner une neige grise plutôt qu’une belle neige blanche.  Une bonne gestion de votre mesure d’exposition s’impose alors et des notions de bracketing font parti des outils nécessaires à votre démarche photo.  J’ai abordé cette question par le passé tout comme elle fait parti de ma formation pour mieux maîtriser votre équipement photo que j’offre au cours des prochaines semaines.

Kite ski3. Sport ou activité hivernale

Chaque saison amène ses activités sportives spécifiques.  Pour les photographes, les occasions sont bonnes pour capter des moments hors du commun.  Le kiteski ou le windski, vous connaissez?  Ça se pratique dans de grandes étendues balayées par les vents.  Promenez-vous dans les régions et vous verrez les adeptes de ces sports dans des champs agricoles offrant de bons corridors de vent.  Amenez vos raquettes et déplacez-vous dans les champs pour mieux capter l’action.  Vous aurez probablement besoin d’une certaine polyvalence dans vos lentilles.  Même si une lentille zoom à moyenne portée (70-200mm) semble tout indiquée, j’ai pris la photo ci-contre au grand angle (10-22mm) grâce à la complicité du skieur qui répétait toujours la même manoeuvre.  J’ai donc réussi à incorporer à la fois l’ombre du skieur et son kite à l’arrière-plan.

D’autres activités sont également à votre portée pour faire de la bonne photo d’action.  Je pense entre autres à L’International des traîneaux de chiens qui se tient à la fin janvier à Saint-Esprit dans Lanaudière.  Des pistes de traîneaux de chiens sont également présentes dans le cadre du Carnaval de Québec.  Déplacez-vous aux extrémités de ces pistes et captez les traîneaux au moment ils viennent dans votre direction.  Adoptez une position au ras du sol et vos photos n’en seront que plus spectaculaires.  Vous connaissez le mode rafale pour votre équipement photo?  C’est le temps de le mettre en pratique.  Go!

Droits d'auteurLes carnavals dans les communautés habituellement en février présentent d’autres types d’activités souvent spectaculaires.  Par exemple, la compétition d’attelage de traîneaux à cheval à Saint-Michel-de-Bellechasse dans le cadre de son carnaval est un classique fort intéressant.  Avec le Mont Ste-Anne à l’arrière-plan, voilà une autre occasion pour faire de la photo d’action hivernale.

La cavalerie

4.  La faune

Harfang - St-Michel

En hiver, la faune se fait plus discrète – du moins dans le contexte de l’hiver québécois.  (Note: 60% du lectorat de ce blogue est européen).  Le pelage des animaux est souvent moins vif, plus effacé, se confond davantage avec leur milieu naturel pour moins attirer les prédateurs.  Les cerfs par exemple sont toujours présents mais on ne les distingue pas facilement dans le décor d’un forêt sans feuillage vert.  Voilà où la mesure «spot» s’avère nécessaire comme mesure d’exposition.  Je m’applique à faire une mesure «spot» sur le pelage de l’animal que je veux capter afin de m’assurer de faire une «bonne» exposition de mon sujet.  Avec la mesure spot, l’appareil photo va déterminer le meilleur couple ouverture/vitesse pour bien exposer mon animal.  Il en va de même si je prenais une photo d’un harfang des neiges par exemple – surtout si ce dernier est au milieu d’un champ de neige.  Très difficile de le distinguer et de le faire ressortir.  Avec la mesure spot par contre – ou encore avec la prépondérance centrale (en m’assurant que mon sujet occupe l’espace central lorsque je prends la mesure) – je m’assure d’obtenir de bons résultats et d’exposer correctement.

Haïku d'hiver5. La photo minimaliste

Zen IIIPeu connue, peu exploitée, la photo minimaliste hivernale peut vous permettre d’exprimer une belle créativité.  Elle exige un oeil attentionné à des détails, à peu de choses à vrai dire.  J’affectionne beaucoup ce style photographique qui se situe à l’antipode du paysage.  On veut quand même évoquer une ambiance, un univers mais avec très peu de détails.  Le fond blanc neigeux est pour un moi une occasion rêvée pour sculpter, peindre à l’aide de quelques traits.  C’est simple, zen, apaisant.

Zen 3Même si nous ne sommes pas en été, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas faire de la photo de proximité ou encore de la macrophotographie.  Sortons nos trépieds et appliquons les mêmes règles.  Stabilité, composition, règle des tiers si appropriée, profondeur de champ (F8-F16).  Le fond blanc neigeux permet de mieux dégager notre sujet.  À l’occasion, notre sujet peut occuper tout notre espace particulièrement lorsque nous sommes dans le domaine de la macrophotographie.

© Louis Lavoie photo. N'hésitez pas à commenter ou à vous procurer cette photo si elle vous plaît. You like this photo? Don't hesitate to comment or order.

Nous espérons avoir réussi à vous convaincre que l’hiver est une saison propice pour faire de la belle photo.  Il faut s’assurer de prendre les précautions nécessaires – à la fois pour nous et pour notre équipement – et d’avoir la détermination de sortir aux moments opportuns pour faire de la photo.  N’hésitez pas à commenter et merci encore une fois pour votre présence hebdomadaire.

Publicités
Cet article, publié dans Photographie paysage, Techniques photo, Thèmes photo, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Faire de la belle photo en hiver

  1. La vie du petit peuple dit :

    Très bon article et de jolies photos

  2. Si belle la photo hivernale… Je vais essayer cette mesure spot. Quelque chose que je n’ai jamais utilisé.
    Moi c’est la pratique de la photographie qui m’a amené à apprécier les sorties en hiver
    Merci Louis

  3. Dominique-André Brichaux dit :

    Nouvel année, nouvel élan … Bonjour Monsieur Louis, je vous réitère tout d’abord mes meilleurs voeux pour 2013 ! … Je suis étonné que 60% des visites soient d’origines européennes mais comme disait le Christ, « nul n’est prophète en son pays » ! … Ils ne savent pas ce qu’ils ratent les canadiens lolll … Ensuite, comme à chaque fois que je viens chez vous, j’apprends toujours quelque chose.

    Ainsi, j’ai apprit aujourd’hui qu’il existait des gants spécial hiver pour les photographes !!! … alléluia pour nos petits doigts d’européens d’autant qu’ils nous annoncent de la neige fin de cette semaine sur la Belgique !!! … Maintenant problème, je ne savais pas que cela existait pour la simple raison que je n’en ai jamais vu dans mon pays … :-(… Je vais commencer mes recherches parce que pour moi, c’était un vrai problème cette question des gants. J’ai des gants de chasse mais pour faire de la photo … pas évident …

    Encore une fois, un grand merci à vous Monsieur Louis … !!!

  4. dauba dit :

    Merci pour tous ces conseils : ils donnent effectivement l’envie de braver le froid.
    ….et bonne année à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s